Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


22 avril 2007 7 22 /04 /avril /2007 11:47
Elle avait voté. Le bureau de vote était plein à craquer. Toutes les générations. Elle avait discuté avec une petite grand-mère derrière elle : "Je suis bien contente de voir que les jeunes se réveillent !". Une petite fille courait partout, posait des questions, sous l'oeil amusé de son papa : "Et les papiers, ils servent à quoi ? Et pourquoi y'a des cabines ?". Elle furetait, passait sous les rideaux, éclatait de rire. Alors que la jeune fille était dans l'isoloir, pliant son bulletin, une voix s'enquérit : "Euh... Mademoiselle, excusez-moi, mais est-ce que par hasard il n'y aurait pas une carte d'électeur dans l'isoloir ?". La jeune fille avait ri et tendu la carte sous le rideau. Elle était  heureuse, ce matin. On était serré, dans ce petit bureau de vote, on faisait la queue, on n'avait pas la place pour accéder aux enveloppes et aux bulletins. Et il n'y avait jamais eu une telle attente ! Et jamais un tel... Souffle d'espoir. Jamais elle n'avait constaté une telle atmosphère. Comme si les gens se respectaient. Comme s'ils formaient un tout. Comme une joie de vivre, communicative, positive, une confiance en l'avenir et en l'être humain.
Elle croisa des gens. Des gens venus voter en masse. Elle leur sourit. Et si le monde changeait ? Elle était bien, ce matin. Elle se sentait portée. Portée par le soleil, venu les inonder de lumière, en ce jour d'élections présidentielles.  Portée par l'espoir. La participation, apparemment, était élevée dans les DOM-TOM. Certaines mairies rurales étaient débordées de monde. Parfois, une heure de queue pour parvenir à mettre son bulletin dans l'urne ! Et si le monde changeait ?
Ne plus écouter sa tête. Ecouter l'espoir, seulement l'espoir. Tant pis si cet espoir ne les mènerait nulle part, tous. Tant pis. En attendant, elle était là, au soleil. Le coeur battant. Avec le sentiment d'écrire l'histoire, à sa manière. Avec le sentiment que tout allait s'arranger. Elle profiterait de cet instant, où rien n'a encore basculé. Elle profiterait de cette incertitude pour chérir son rêve, encore un peu, juste un petit peu. Elle profiterait de cette journée, de ce magnifique dimanche, de ce soleil, des oiseaux, du ciel bleu, pour y croire, encore. La déception viendrait, sans doute, vers 20h. Mais il était si bon de se laisser aller à l'espoir, à l'idéal.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sevi 29/04/2007 15:04

Hello Mirabelle,

Ah ! quelqu'un d'autre qui est aussi joyeux que moi en voyant dans la rue des dimanches d'élections, tous ces citoyens, une petite carte à la main :D Je suis émue à chaque fois!

Mirabelle 29/04/2007 15:34

Hello Sevi ! :DOh oui, j'étais joyeuse, j'avais des ailes... C'est à 20h que ça a été moins drôle... :-(

ninette 23/04/2007 16:45

Clouée au lit me voilà en train de vagabonder sur le net… Tombée sur ton blog au cours de mon errance, je tenais à te dire que je le trouve très agréable et à lire et à regarder. Je repasserai sans doute souvent !!! Bonne continuation !!

Mirabelle 29/04/2007 09:23

Merci Ninette ! Bon rétablissement ! :D

yoann 23/04/2007 12:06

Et en effet la deception est arrivé vers 20h.........
yoann
Ps : j'espère ne pas t'avoir embêté avec mon mail.

Mirabelle 29/04/2007 09:25

Oui, à 20h, le souffle d'espoir qui me portait à 12h s'est envolé. *soupir*Pour le mail, non, tu ne m'as pas embêté, bien sûr, c'est juste qu'en ce moment j'ai énormément de boulot et pas encore eu le temps d'y répondre !

Miss Alfie 22/04/2007 23:37

Déception ou joie... L'essentiel est d'avoir pu parler... Le plus faible taux d'abstention depuis des années, rien que ça, ça fait sourire...

Se souviendrait-on enfin en France qu'il fut un temps où le vote était réservé à une élite et où les jeunes de banlieue, où toi, moi, et n'importe quel citoyen lambda n'aurait pas eu sa place ?...

Mirabelle 29/04/2007 09:22

Oui, tu as raison, il faut toujours garder ça à l'esprit... ;-)

pierogod 22/04/2007 22:25

Tout est dit !

Mirabelle 29/04/2007 09:24

Tu trouves ? ;-)