Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


5 août 2007 7 05 /08 /août /2007 01:21
Mon cher Victor,

conduirevoiture.jpg


Dans notre conversation d'aujourd'hui, je te dévoilerai, mon Victor, l'objet de ma panique d'hier soir. Hier toujours, j'ai eu  une nouvelle leçon de conduite.  Et j'en suis sortie complètement démolie. D'une  :  j'ai conduit comme un pied, j'ai fait n'importe quoi, ce que mon moniteur, évidemment, n'a pas manqué de souligner, avec le tact qu'on lui connaît. Tu n'étais pas dans ton assiette ? Non. J'étais stressée . J'ai fait des erreurs de débutant, des erreurs bêtes. Et puis on peut compter sur mon moniteur pour  gronder : "Roooo ! Mais c'est pas possiiiible, ça, enfiiin  !". Si. C'est possible. J'en suis la preuve vivante.

A la fin de la leçon, que je sais pourtant catastrophique, je lui rappelle sa promesse de me refaire passer le permis en août. Il commence par me dire (et je m'y attendais !) que vu ce que j'ai fait aujourd'hui, cela lui semble hors de question d'évoquer une éventuelle date. Ce à quoi je lui rétorque, en des termes plus polis, que je ne suis pas non plus inconsciente, que de toute façon j'ai d'autres leçons programmées et que je n'ai pas en tête de repasser le permis dès le lendemain. Bref.

- Je n'ai aucune date de permis pour le mois d'août. Tous les Inspecteurs sont en vacances. Ce sera, au mieux, début septembre.
- Mais vous m'aviez dit que je pourrai le repasser courant août !
- Je sais mais c'est comme ça...

Je crois rêver, là...
Fin juin, quand ma mère m'avait accompagnée pour, comme elle dit, "gueuler un bon coup", on lui avait assuré que "oui oui, madame, elle pourra le repasser avant septembre, aucun problème, il y a des passages tout le long de l'été". Bon. Très bien. J'ai comme l'intuition que dans cette auto-école, on aime se foutre de la gueule des clients. Je prends mon livret et rentre chez moi, avec la ferme intention d'annuler toutes les heures prévues en août et de retirer mon dossier fissa.

Je ne sais plus quoi faire, Victor. J'ai l'impression que toutes ces heures que j'aligne ne servent absolument à rien. C'est d'ailleurs ce que m'avait dit un moniteur un jour : "Au stade où tu en es, ça ne sert plus à rien de prendre des heures...". Aurait-il raison ? Les heures s'allongent, s'allongent, et il me semble être de plus irrégulière, conduire de plus en plus mal. La lassitude, peut être... Est ce que tu y crois encore au moins ? Je ne sais pas. Je voulais y croire, ce matin. J'essayais de me persuader qu'en septembre, j'aurais le permis, et ce serait réglé. Je pensais aux bons conseils de la monitrice qui vient commenter sur ce blog. Seulement voilà. Je ne repasserai pas le permis en août. Le sort s'acharne.

Après m'avoir trouvé en larmes et écouté mes mésaventures permistiques, ma mère, furieuse, avait pris rendez-vous avec un responsable de l'auto-école pour "parler de leur malhonnêteté". Elle m'a déconseillé cependant de me désinscrire dès maintenant. Attendre septembre serait préférable, selon elle. Septembre. En septembre, ce sera la rentrée, et ho, coincidence, cela fera un an que je n'aurais pas passé le permis. Mais oui, souviens-toi de ma deuxième tentative, Victor. Moins lamentable que la première. Alors je ne sais plus quoi faire. J'ai envie de tout envoyer valser et de me résigner à ne jamais avoir le permis.

Tout ça, c'est, bien sûr, de ma faute. Je n'aurai jamais dû m'inscrire dans cette auto-école, qui considère les élèves comme des vaches à lait. Profit, profit, profit, voilà tout ce qui compte. La notion de "pédagogie" leur est parfaitement étrangère. Pour eux, les élèves peu sûrs d'eux, maladroits, ceux qui ont besoin d'être plus mis en confiance que les autres, ceux qui ont quelques appréhensions à prendre le volant, ce sont les poules aux oeufs d'or. JE suis une poule aux oeufs d'or. Je m'en veux, Victor. J'aurais dû songer à quitter cette auto-école beaucoup plus tôt. Maintenant, j'ai le couteau sous la gorge plus que jamais.

Bon. Toujours est-il que cet après-midi, alors que j'étais à la plage avec mon Mystérieux Inconnu, songeant au scooter que je serai bientôt forcée de m'offrir (j'en rêvais à quatorze ans et suis maintenant obligée d'y revenir, avec nettement moins d'enthousiasme... C'est d'une ironie !), je reçois un coup de fil de ma maman : "Tu es assise, là, Mirabelle ? L'auto-école vient de m'appeler. Ils proposent que tu passes le permis le 9 Août, soit jeudi prochain". Là, c'est comme si le ciel me tombait sur la tête : "Quoi ?! Je passe le permis finalement ?! Jeudi prochain ?". On m'a également réservé un créneau de deux heures de conduite la veille, avec mon moniteur-celui-qui-pense-qu'il-est-hors-de-question-de-penser-à-penser-à-un-nouveau-passage. C'est tout l'un ou tout l'autre... C'était un tel retournement de situation ! Tu imagines comment j'ai pu me sentir... Sans peine, oui ! Il a fallu que je rappelle l'auto-école pour confirmer, tout en me répétant intérieurement : "je ne suis pas prête.". Réflexion de mon Mystérieux Inconnu, une fois que j'ai raccroché : "Mais mon coeur, c'est dans ta tête, que t'es pas prête !". Certes.

Bref. J'ai donc appelé et confirmé. Je repasse le permis jeudi prochain.
Je suis pétée de trouille. Mais au fond, contente d'avoir une chance avant septembre. Même si la peur prend le dessus... C'est pour ça que tu as besoin des conseils de la monitrice ? Pour cela même ! Bon. Tout ça pour dire que le coup de fil de ma mère a dû faire son petit effet. Elle m'a rapporté ses propos par la suite, qui, pour synthétiser, donnaient un truc du style : c'est pas sympa de mener ma fille en bateau ! Quelques heures plus tard, on l'appelle avec une voix mielleuse pour lui dire que, ô miracle, il y a un créneau de permis à 10 h jeudi prochain. Eh oui... Tu sais ce que c'est, Mirabelle, la morale de cette histoire ? Je m'en doute un peu, mais dis la moi quand même ! C'est qu'on n'obtient ce qu'on veut qu'en gueulant un bon coup ! Parce que les sourires, la soumission, ça va deux secondes... Mais il y a un moment où la coupe est pleine et où on est bien obligé de taper du poing sur la table ! C'est d'une tristesse à pleurer mais je crois malheureusement que tu es dans le vrai...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mirabelle - dans Roulez - jeunesse !
commenter cet article

commentaires

BlancheFabret61 20/08/2007 17:05

Ce constat irritant qu'il faut parfois se fâcher ,ne pas lâcher l'affaire comme on dit vulgairement,je l'ai fait quand il a fallu orienter mon fils aîné ,très brillant dans ses études....et soi-disant il n'y avait plus de place pour lui dans la section qu'il ambitionnait de rejoindre ! pour comprendre ,famille modeste ! d'autres ,plus favorisès avaient meilleure chance - Faut pas rêver c'est ça !!! Je me suis battue comme une lionne pour que mon fils aille où il voulait ! J'ai gagné ! et mon fils donne parfois des cours ,ingénieur brillant !!! SAVOIR LUTTER ,c'est ESSENTIEL !

Mirabelle 24/08/2007 11:17

Eh oui, c'est révoltant mais malheureusement, il faut toujours lutter pour obtenir ce qu'on veut ! J'apprends, petit à petit, à lutter, c'est vrai que c'est essentiel. C'est quelque chose que j'ai du mal à faire naturellement. M'imposer me demande toujours beaucoup d'efforts mais plus le temps passe plus je m'aperçois que c'est indispensable... Alors je me force ! ;-) Bon, avec l'aide de ma mère pour cette affaire-là, mais dans d'autres domaines, j'apprends toute seule ! :D

Sad Song 06/08/2007 22:44

Moi aussi j'étais super stressée, moi aussi j'avais un moniteur qui me faisait paniquer à mort, moi aussi j'étais malade de trouille avant de le passer, et moi aussi je l'ai loupé deux fois... Avant de l'avoir à la troisième...  Quandt à l'auto-école, j'ai bien l'impression que tu as raison et qu'ils veulent se faire du fric... L'été c'est chargé, beaucoup de gens souhaitent passer leur permis, les inspecteurs sont en vacances... S'ils te donnent une place, c'est qu'au fond, ils te pensent capable de l'avoir...

Mirabelle 07/08/2007 09:26

Vous êtes plusieurs à l'avoir obtenu à la troisième fois ! J'espère que ça me portera chance ! :D"L'été c'est chargé, beaucoup de gens souhaitent passer leur permis, les inspecteurs sont en vacances... S'ils te donnent une place, c'est qu'au fond, ils te pensent capable de l'avoir..." : à mon avis, c'est surtout parce qu'ils ont eu les boules. Ma mère avait décroché un rendez-vous avec un responsable et ça n'a pas dû les enchanter...

lepissenlit 06/08/2007 10:03

J'ai une amie qui a passer 5 fois son permis, et elle la eu. Les auto-ecoles sont des charlatants en tout genre lol. Moi il ne voulait pas non plus, mais j'ai imposé une date. et je l'ai eu!!.Dit toi que tu peux y arriver, on est a predestiner a rester ( ou devenir) en scooter. ^^. soit zen jeudi et tu verras cela ira.Pour les guelantes, c'est tout a fait exacte...Une fois une secretaire ma envoyer boulet car tu comprend on ne veux pas des petites étudiantes... alors je lui ai dit " donner moi votre nom et prenom sil vous plait " elle : "pourquoi" moi : "pour mieux informer votre directeur de votre incompétence et votre acceuil désagréable. Je suppose qu'il en sera ravis et peut etre même que dans peu de temps vous serai a mon niveau a chercher un emploi...." (jamais jaurai dit sa en general, mais elle mavait trop enervé) et la comme de par hazard jai un sourir et elle me propose un entretient....les gens sont cons, alors soyons cons a notre tour...

Mirabelle 06/08/2007 14:57

"Les auto-ecoles sont des charlatants en tout genre lol." : il y en a, c'est sûr, mais il y en a aussi des plus familiales et sympathiques que la mienne, où on se sent bien et épaulé. J'ose l'espérer ! :D"Une fois une secretaire ma envoyer boulet car tu comprend on ne veux pas des petites étudiantes... alors je lui ai dit " donner moi votre nom et prenom sil vous plait " elle : "pourquoi" moi : "pour mieux informer votre directeur de votre incompétence et votre acceuil désagréable. Je suppose qu'il en sera ravis et peut etre même que dans peu de temps vous serai a mon niveau a chercher un emploi...." (jamais jaurai dit sa en general, mais elle mavait trop enervé) et la comme de par hazard jai un sourir et elle me propose un entretient...." : ah oui, dis donc ! Tu n'y avais pas été avec le dos de la cuiller ! ;-) C'est terrible à dire, mais au bout d'un moment, il n'y a que ça qui marche... :-("les gens sont cons, alors soyons cons a notre tour..." : oui, parfois, on est obligé d'y venir ! :D

FAB 05/08/2007 18:34

Récemment, j'ai entendu un reportage à la radio sur les difficultés d'obtenir aujourd'hui une date de permis et aussi pour repasser le permis. Il faut s'accrocher et ne pas baisser les bras. Tu as tous nos encouragements.

Mirabelle 06/08/2007 15:01

Oui. Dans mon appartement, il y a pas mal de grèves des moniteurs par rapport au peu de dates qui sont proposées pour le permis. Je m'accroche. Et je ne peux pas baisser les bras, j'ai vraiment trop besoin du permis.Merci pour votre soutien. A bientôt, Fab !

Plum' 05/08/2007 13:29

Moi aussi je serai de tout coeur avec toi, ma belle ! Et adopte une autre philosophie (je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire). Dans un premier temps ne focalise pas et profite de tes deux heures de conduites préalables pour te détendre et reprendre confiance en toi. Non, tu n'es pas une quiche, chérie ! Tu nous le prouves tous les jours !Dans un second temps, si cela devait à nouveau mal se passer cette fois-ci, dégage vite mais très, très vite de cette auto-école foireuse !Troisième et dernier point : décroche ce putain de permis et fais donc un super pied de nez à ces moniteurs qui n'ont de pédagogues que leur titre !!!

Mirabelle 05/08/2007 16:42

Merci pour ton soutien, Plum', ça fait du bien ! J'essaie de ne pas trop penser au permis pour les quelques jours qui me restent avant l'examen mais je t'avoue que j'ai du mal... "Dans un second temps, si cela devait à nouveau mal se passer cette fois-ci, dégage vite mais très, très vite de cette auto-école foireuse !" : et plutôt deux fois qu'une ! ;-)