Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


29 octobre 2007 1 29 /10 /octobre /2007 09:20

Mon cher Victor, cartons.jpg

Ma chambre est vide. Mes murs sont vides. Mes étagères sont vides. Il n'y a plus rien.
Juste le papier peint, celui que j'avais choisi à quatorze ans, quand nous avions fait refaire ma chambre, et mon bureau, cadeau de Noël de l'année 1996. Quand ma mère est rentrée du travail, hier soir ,  elle a observé les murs : "Alors c'est déjà fini...". A elle aussi, cela lui fait tout drôle...

J'ai fait mes cartons tout l'après-midi. Trié ce qui devait l'être. Me suis séparé de babioles que je conservais religieusement depuis l'âge de sept ou huit ans. Sans regret. Comme si je savais que c'était vraiment le moment. Comme si cela allait de paire avec le vide de ma chambre.  Ce matin, je me suis réveillée dans cette chambre, vide. Et ce matin, j'aurai les clés de mon appartement. Ce matin, ma mère m'a glissé à l'oreille, comme ça : "j'espère que tu viendras nous voir régulièrement...". Ce matin, ma soeur m'a dit : "j'espère que tu m'inviteras à prendre le thé de temps en temps...". 

Ce matin, je me suis dit que le vrai départ, c'était maintenant. Pour moi mais pas seulement. Pour mes parents, qui vont devoir se faire à cette chambre vide. Qui vont devoir se faire à ne plus m'entendre me plaindre, qui vont devoir se faire à ne plus supporter mes chants incessants. M'est avis que ça va leur manquer... Que même mes défauts, mes conneries, mes râleries, mes coups de gueule vont leur manquer. A ma soeur, qui va devoir accepter la solitude, l'absence. Elle est la seule fille de la maison, maintenant. Et moi... Moi, fidèle à mon habitude, je suis un peu nostalgique. Je me revois noircir les pages de mes journaux intimes dans mon adolescence torturée, je me revois pleurer toutes les larmes de mon corps sur mon lit, je me revois installer ma première chaîne hi-fi, rester des heures à admirer les posters de ma chambre, à rêver de Jacques Brel, à danser au son du "Twist and shout" des Beatles. Et oui, ça me fait tout drôle, à moi aussi. Parce que parfois, on a une conscience aigue de la vie qui passe. Des époques qui se terminent. Et de celles qui commencent.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

wolfy 08/11/2007 08:57

Que de nostalgie. En plus au mois de novembre déjà triste et froid.

Co 02/11/2007 02:11

Te souhaite plein de bonne chose sur cette nouvelle route Mirabelle !

Jaded 30/10/2007 14:00

Bonne chance pour ton nouvel appart Mirabelle !!!Bisous à vous trois (ben ui, Victor, Nougatine et toi :D)

lili 29/10/2007 21:37

une page se tourne, Mirabelle...ainsi va la vie. Je te souhaite beaucoup de bonheur dans cette nouvelle vie qui commence.

Genevi�ve GIL-MAUREL 29/10/2007 20:43

Et voilà, tu quittes le nid familiale, mais je suis sur que le papa la maman et la soeur tu ne les quittes pas vraiment.Par contre je suis très étonnée, aujourd'hui Victor ne s'est pas fait entendre.....Bisous , maîtresse.