Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 05:19

Cela faisait tellement longtemps que je vivais avec. Avec cette étiquette sur mon front. Avec les horaires de bus de villes et de bus verts. Avec la nécessité de me justifier sans arrêt. Avec la terreur de la liste de voeux. Des postes éloignés. Cela faisait tellement longtemps que je vivais avec cette honte. Tellement longtemps. Tellement longtemps que j'essayais d'oublier ce que tu m'avais dit. Tellement longtemps que je tentais de me persuader que je n'étais pas plus incapable qu'une autre, que mes crises d'angoisse et mes cauchemars cesseraient un jour. Tellement longtemps que l'obsession du permis de conduire me hantait, tellement longtemps qu'il empoisonnait mes nuits et mes jours, tellement longtemps, tellement de doutes. Et toutes ces larmes... Tout a pris fin tout à l'heure. Brutalement. Ce n'est encore qu'une belle idée, toute rose, et sans réalité. C'est juste un bout de papier. Le claironner à tout ceux à qui j'avais annoncé mes quatre précédents échecs, alors que c'était, à chaque fois, sensé "être la bonne". C'est la fierté de m'être accrochée. Malgré les humiliations et le découragement. Malgré le dégoût continuel face à tous ces conducteurs heureux, face à toutes ces Twingo insolentes.
Le cauchemar du permis de conduire vivait avec moi depuis quatre ans. Je me réveillais avec et m'endormais avec. Des réveils plus douloureux que d'autres, des sommeils plus pénibles que d'autres. Ne pas avoir le permis faisait partie de mon mode de vie. Partir tôt de l'école parce que dépendante des collègues. Compter sur le papa pour me conduire chez une amie. Miser sur le tram pour m'emmener au centre commercial. Attendre les examens avec impatience. Et échouer. Par quatre fois. S'accrocher. Relever la tête. Malgré le couperet des "cinq fois" et du code à repasser. Changer d'auto-école. Quitter ce qui nous a fait du mal. Quitter ceux qui nous ont fait du mal. Reprendre tout. Apprendre à conduire sans avoir peur. Petit à petit. Je peux y arriver.
Et passer le permis un mardi après-midi. Ne faire aucune erreur. Entendre l'Inspecteur vous dire : "On s'ennuie avec vous, Mademoiselle, vous ne faites aucune bêtise". Cet inspecteur. Ce même inspecteur. Celui qui vous avait hurlé dessus lors de votre troisième passage. Celui qui vous avait fait penser que c'était la fois de trop. Celui qui vous avait fait pleurer pendant trois jours. Je n'y arriverai jamais. J'abandonne. Je suis nulle. Oui, c'était ce même inspecteur. Le même qui vous a mis 3 A et un B cette fois-ci. Le même qui a entouré "favorable", et surtout barré "insuffisant".
Il va maintenant falloir que j'apprenne à vivre comme tout le monde. L'étiquette va peu à peu se décoller de mon front. Surtout dans ma tête. Je vais apprendre à vivre sans l'idée que je n'aurai jamais le permis de conduire. Je vais apprendre à oublier ce que tu m'avais dit. Je vais m'autoriser à rêver. M'acheter une voiture. Faire tout ce que les conducteurs banals font. Partir de l'école plus tard. Aller me balader à la mer si j'en ai envie, sans demander son avis à personne. Dans ma petite Twingo.
Tu étais là quand j'ai commencé. C'était il y a quatre ans. Tu m'avais accompagnée. Je m'inscrivais, la peur au ventre, dans cette auto-école peu recommandable. Le soir de ma première heure de conduite, nous avions été au restaurant. Une pizzeria à C. Je t'avais raconté mes déboires. Toute angoissée que j'étais, j'avais oublié d'attacher ma ceinture de sécurité. Une catastrophe. La panique totale. J'ai passé le permis de conduire pour la cinquième fois le 1er avril 2008. Tu n'es plus là. Mais je l'ai eu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mirabelle - dans Roulez - jeunesse !
commenter cet article

commentaires

Tifn 13/04/2008 17:08

Un premier commentaire après des mois de lecture: Félicitations pour l'obtention de ce permis si convoité!J'étais tombé sur ton blog en recherchant des infos sur le permis durant mon propre apprentissage de la conduite (oui je sais ce n'est pas le thème principal de ton blog, mais bon merci Google!)J'ai pris l'habitude de repasser de temps en temps, en espérant voir un jour un article où tu annoncerais que ta galère avait pris fin... C'est chose faite aujourd'hui! Alors encore un grand bravo pour ton permis mais aussi pour ton blog que je trouve très interressant.Bonne continuation.

Mirabelle 25/04/2008 12:06



Merciiii !!! Cela fait bientôt un mois que je l'ai et j'avoue m'en réjouir encore tous les jours ! J'espère à bientôt, cela fait toujours plaisir de savoir que les gens apprécient ce que l'on
fait ! :D



Cristophe 10/04/2008 23:43

Yé !!! d: -)

Mirabelle 25/04/2008 12:12


Je n'aurais pas dit mieux ! ;-)


Sev 06/04/2008 17:10

Félicitations Mirabelle...mais personne n'a jamais vraiment douté que tu finirais par y arriver :)PS : cela faisait bien longtemps que je n'avais pas commenté, mais je continue à te lire tres regulierement :p

Mirabelle 25/04/2008 12:16



Que ça fait plaisir d'avoir un commentaire de ta part ! Ca fait un bail en effet ! :) En espérant que tu n'attendras pas des mois avant d'en laisser un nouveau ! ;-)



graine de fée 06/04/2008 11:34

FELICITATIONS MIRABELLE Je suis heureuse pour toi! A toi la liberté!!!

Mirabelle 25/04/2008 12:16


Merciiii ! :D


mdame rosa 04/04/2008 21:03

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAh je suis vraiment contente pour toi ! Je comprends très bien ta joie, ton euphorie. Je l'ai passé 5 fois. La cinquième était la bonne. Comme toi, je me disais que jamais je n'allais avoir mon papier rose et pourtant.... Maintenant ça fait 5 ans que je l'ai, et je me rends compte que je ne pourrai plu me passer de ma titine. C'est agréable de ne dépendre de personne, de ne pas attendre le bus ou le train (en campagne, par ailleurs pour se déplacer, c'est un vrai casse tête !)Mon permis m'a vraiment permit de m'épanouir ! Je te souhaite que du bonheur ! ;-) et bonne route (lol)

Mirabelle 25/04/2008 12:17



La cinquième fut la bonne pour moi aussi... On a eu chaud aux fesses, comme on dit !!!