Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 03:01

Aujourd'hui, j'arrive à vivre normalement. Oui, c'est vrai. Aujourd'hui, j'arrive à rire, à sourire, à échanger des propos banals, à passer de bons moments, à me dire que je suis bien, par instants. Sans penser à lui. J'y arrive. De temps en temps. Avec les jours, les semaines qui s'écoulent, la peine s'estompe, tout doucement. Un peu. Le chagrin revient parfois, sans prévenir. Moins souvent, c'est vrai. Beaucoup moins souvent. Mais toujours cette même interrogation, qui restera sans réponse : comment en sommes-nous arrivés là ? Et pourquoi nous ?
Extérieurement, je vais bien. Et effecitvement, dans le fond, je ne vais pas si mal. Ma vie sociale s'épanouit. Plusieurs enjeux primordiaux se sont réglés positivement. Mes amis sont là. Cependant, je ne l'oublie pas. J'apprends à vivre avec son visage en toile de fond, et peu à peu, notre histoire qui s'éloigne glisse sur moi, sans me faire de mal.
Sauf l'autre jour. J'ai rêvé de lui. Je revenais. Je n'avais face à moi que la barrière de tous ses amis, qui me jetaient leur mépris à la figure. Qui m'avouaient ce que j'ai toujours su : ils ne m'ont jamais appréciée. Et ils ne me laissaient pas le voir. Et je savais qu'ils avaient raison. Et je repartais. Soudain, il venait m'embrasser. Un baiser tout simple, alors que je dormais, je ne sais trop pourquoi, je ne sais trop comment. Je sens encore ses lèvres sur mes cheveux. C'était doux. Simple. Tendre et protecteur.
Et au réveil, la réalité. Le chagrin. Une journée triste. Et pénible. A me traîner. A resasser ce rêve étrange. Et j'ai beau me dire que désormais, mes week-ends sont vides de disputes, que c'est mieux ainsi, j'ai beau me dire que je me reconstruis, seule, il n'en demeure pas moins qu'il est toujours là. Avec toute la colère, le chagrin, la tendresse et la déception qu'il m'inspire. Tous ces sentimentaux contradictoires que je ne cherche plus à comprendre. Parce que si j'essaie de les percer à jour, je ne m'en sors plus. Parce que je sais que si je veux l'oublier, définitivement, je dois juste les laisser m'envahir. Sans les repousser. Il y a bien un moment où ils se lasseront de ma détermination et où ils s'en iront, d'eux-mêmes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sophie 21/04/2008 11:59

Des fois on se dit que ça passera jamais.

Mirabelle 24/04/2008 19:29



Ca arrive, oui. Mais avec le temps, cela arrive de moins en moins souvent, et un jour, on ne se le dira plus du tout...



graine de fée 18/04/2008 14:24

Tu vas dejà mieux, et tu iras encore mieux Un jour, sans te prévenir, ton coeur battra à nouveau pour un autre..on a du mal à y croire, on croit que ca ne nous arrivera plusmais il faut y croirealors j'espère que tu y crois!!profite de tes vacances très chère collègue!bizz

Mirabelle 24/04/2008 19:30



Je sais que tu as raison. Et je patiente en attendant l'heureux jour où je l'aurai définitivement oublié !



Vanille 18/04/2008 00:01

Mon dieu comme je comprends ce que tu ressens !!! J'aurai pu écrire ces enfin tes lignes... mais je m'y refuse. c'est ma façon d'y faire face !Je connais ces jours de "vide intersidéral", ils sont terribles et nous vident. Je ne les supporte pas ... Mais bon quand il n'y a rien où s'accrocher (dans la vie intime) il est logique de s'accrocher aux souvenirs et de se faire du mal par la même occasion en se posant les questions auxquelles nous n'auront jamais de réponse !Courage Mirabelle... un jour viendra... j'en suis persuadée.Et suis de tout coeur avec toi.

Mirabelle 24/04/2008 19:31



"Et suis de tout coeur avec toi" : Moi de même, évidemment... ;-)