Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 01:35
Mon cher Victor,


C'est drôle, la vie. Incohérent et drôle. Ce matin, je suis allée faire un tour par chez
, comme tous les jours. Son dernier post m'a fait penser à un petit quelque chose (oh, trois fois rien !) qui m'est arrivé vendredi après-midi... Dans l'ascenseur ! Je tiens d'abord à dire que ce n'est pas mon genre de fantasmer sur des situations impliquant des ascenseurs (quoi que !), que je n'ai rien vu venir et que cela n'en était que plus délicieux ! Raconte !

Je revenais de mes courses à M******x. Je ne sais pas pourquoi, il m'arrive toujours des trucs quand M******x est dans le coin. Bref. J'attendais mon ascenseur pour rentrer chez moi. Jusque là... Ca va !  Arrive alors un jeune homme que j'ai vu une ou deux fois et qui me fait toujours rire intérieurement.
Ah ah ! Oh, ne te frotte pas ainsi les mains, ce n'est pas DU TOUT ce que tu crois : c'est le genre de mec qui me fait rire pour le côté "Marlon Brandon"... La classe en moins ! Maiiis que tu es duuuuuuuuure, mon dieu ! Non, mais attends, il fallait le voir, mon Victor ! Très bling-bling, tu vois, avec chaîne énooorme, sourire Colgate, cheveux laqués, regard de braise, sans oublier le must, la chemise ouverte de quelques boutons sur le torse poilu. Humm... Bref. Ce n'est pas du tout mon genre. Oui, enfin, il y a quelques temps, tu disais que les genres ne voulaient rien dire ! Certes. Enfin là, quand même, il ne faut pas pousser le bouchon trop loin !

Nous attendions donc tous les deux dans un silence qui me gênait. Aurais-tu surpris sur toi un regard sans équivoque pour être gênée à ce point-là ? J'en ai bien peur. Mais il a bien fallu monter dans l'ascenseur. Je n'ose imaginer la suite ! Cet ascenseur est minuscule, c'est vrai. Mais enfin normalement, on est sensé pouvoir tenir à deux sans se coller... Ce qui signifie qu'il t'a collée ? Oh, pas franchement, hein... Mais enfin tu sais comme ça se passe (euh, non tu ne sais pas...). D'habitude, dans les ascenseurs, les gens échangent quelques banalités sur les voisins, la météo, etc. Moi, ça me va tout à fait. En général, toujours, on ne se tient  pas face à face et on ne plonge pas ses yeux sans discontinuer dans ceux de son compagnon d'ascenseur. Ah... Est-ce à dire que... ? Mais oui ! Monsieur était à trois centimètres de moi, planté bien en face de ma petite personne, à me fixer d'un air gourmand de ses grands yeux bleus... Ah la la ! Les hommes ! Ce sont des prédateurs ! Avec ça, il m'adressait un sourire qui, je suppose, se voulait séduisant, sans jamais ô grand jamais me quitter des yeux... Nul besoin de lui demander à quoi il pensait, je l'ai compris tout de suite ! Et alors ? Et alors je ne sais pas ce qui m'a pris... J'ai fini par lui sourire aussi ! Mais tu m'as dit qu'il ne plaisait pas ?! Non, effectivement il ne me plaisait pas... Mais quand on nous regarde comme ça, on ne peut pas être insensible ! Et j'avoue que cela faisait très très longtemps qu'on ne m'avait pas regardée ainsi... Ceci explique cela !

Et puis il faut bien un moment où l'ascenseur s'arrête, et il se trouve qu'il descendait avant moi. Il a pris un ton suaaave : "Bonne journée Mademoiselle !". Moi, amusée et polie : "Bonne journée ! Au revoir !". Et voilà la porte qui se referme. Chacun a repris son chemin, je suis rentrée chez moi le sourire aux lèvres comme s'il m'était arrivé quelque chose d'extraordinaire. Alors que bon, il y a juste eu un regard plus que révélateur, un sourire et un "bonne journée mademoiselle" : pas de quoi se taper la tête contre les murs en somme ! Non, effectivement... Mais c'est toujours agréable ! En fait, j'ai l'impression que quand on sort d'une déception sentimentale, on redécouvre les joies de plaire et c'est merveilleux parce qu'on ne s'en croyait plus digne... Attention tout de même à ne pas fauter avec le premier venu pour te rassurer ! Aucun risque. Je veux juste... Juste quoi ? Me sentir vivante.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mirabelle - dans Positif - Négatif
commenter cet article

commentaires

MamanCélib 28/07/2008 10:25

Comme quoi, même un homme bling blong peut donner le sourire ;)

Nyny 28/07/2008 09:38

Tu es douée pour mettre des mots sur l'indicible !ça me fait penser au texte de Desproges et de son ascencion au 7e ciel, heu 7e étage ^^ !!