Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 02:58
Mon cher Victor,
Premier fou rire, ce matin, à l'IME, au moment de l'accueil. Il est 9 h. Ca cause rasoir, pour ces messieurs les adolescents à la barbichette naissante.

L'Educateur : "Tu as un rasoir, Camille ?"
Camille : "Oui."
L'Educateur : "Et toi, Eddie, est-ce que tu te rases ?"
Eddie : "Oui."
L'Educateur : "Qui donc se rase d'autre dans le groupe ? Pablo ? Ah non, Pablo je ne vois pas le moindre petit duvet, il va sur ses treize ans, c'est sans doute encore un peu tôt. "
Anthony observe ses camarades, un à un, très attentivement. Tout à coup, il interroge Samantha, le plus sérieusement du monde : "Et toi, Samantha, tu te rases ?"
Ladite Samantha reste bouche bée. Elle n'a visiblement pas compris. L'Educatrice, quant à elle, en reste interloquée, fronçant les sourcils : "Eh bien Anthony, pourquoi dis-tu ça ? Elle n'a pas besoin de rasoir, Samantha, elle n'a pas de barbe !"
Anthony, triomphant : "Non mais elle a de la moustache !!!"


Argl. Quelle horreur ! Non mais quelle horreur ! J'ai envie de rire. Surtout, ne pas rire, ne pas rire. Christian, l'Educateur, et Ghislaine, l'Educatrice, me regardent avec un sourire en coin. Mon dieu. Je sens qu'on va exploser de rire, là, tous les trois. Et Samantha qui nous regarde, encore bouche-bée, qui n'a rien compris. Il faut savoir que son handicap est tel qu'elle a souvent du mal à percuter. Heureusement pour elle ! C'est vrai qu'elle est très... Velue, notre Samantha. Et je me dis qu'il ne faudrait pas rire, là, maintenant. Parce que ce serait atroce de rire de ça. Elle n'y est pour rien, Samantha, si elle a une pilosité plutôt développée. Mais le décalage est tellement drôle : tous les jeunes nous examinent avec des sourires curieux, apparemment frustrés de ne pas saisir la blague ! Ca y est, on rigole, tous les trois. Et ça n'en finit pas. Je n'en peux plus. Quand Christian me regarde, c'est encore pire. Mon Dieu. Et puis soudain, tous les jeunes se mettent à rire. Ils n'ont rien compris mais ils s'en donnent à coeur joie. Ils rient de nous voir rire. On est là, tous les douze, à rire, dès 9 h du matin. Un joli moment.

Partager cet article

Repost 0

commentaires