Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 01:27
Mon cher Victor,


Tu es assis ? Oui mais... Que se passe-t-il ? Bon. Alors... Tu as l'air toute embarassée ! Un peu, oui. Mais enfin, qu'est-ce qu'il y a ?! Tu m'inquiètes, jeune fille ! A partir d'aujourd'hui, je ne viendrai plus discuter avec toi, Victor. Quoi ? Ne me regarde pas ainsi, je culpabilise déjà assez comme ça. Mais... Ecoute... Ca fait deux ans que nous conversons, et je t'adore, tu le sais. Justement, justement ! On ne peut pas tirer une croix sur deux ans d'amitié fidèle comme ça, sans crier gare ! Si. Comme tu le sais, ma vie n'est plus la même depuis quelques temps et il y a des évènements dont je ne veux pas parler avec toi ici, pour des raisons personnelles. Mais... Tu ne peux pas me faire ça ! Si, je peux. La preuve. On est tous capable de laisser des gens qu'on a aimés au bord de la route.

Je ne veux pas faire d'erreurs. Je veux m'écouter moi, d'abord, et il s'avère que j'éprouve le besoin de garder certains aspects de ma vie pour moi. Parce que ça me regarde et que je ne veux pas les partager, c'est trop fragile. Mais... Oui, je sais, c'est soudain. Je vais te planter là, à ta table, tout seul comme un idiot alors que tu pensais entamer une nouvelle conversation, amicale et enthousiaste... Mais je ne changerai pas d'avis. Reviendras-tu au moins ? Je ne sais pas. Tu reviendras, forcément... Tu aimes trop écrire ! Nous verrons bien. Tout ce que je peux te dire, c'est qu'il faut que je coupe les ponts avec toi pendant un certain temps.
Je ne peux plus discuter avec comme je le faisais avant, parce que ce "avant" n'a plus de sens pour moi, parce que je ne suis plus la même personne. Tu comprends ? Hem... J'essaie, tout du moins ! Mais j'avoue en rester comme deux ronds de flan ! Tu vas t'en remettre ? Il faut bien ! Enfin j'ai quand même l'impression d'avoir été pris pour un imbécile, ce qui est très désagréable ! Tu verras, on oublie tout. Tout s'oublie.

Je ne sais pas quand je reviendrai. Je ne sais même pas si je reviendrai. Tout ce que je sais, c'est qu'en ce moment, je n'ai plus très envie de parler avec toi. Mais... Qu'est-ce que j'ai fait ? Rien du tout ! Toi, tu es parfait, comme d'habitude ! C'est moi. Je suis en train de changer. Au cas où un jour, tu trouverais la porte de notre bar close, et notre table obstinément vide, sache que j'ai beaucoup aimé bavarder avec toi. Ah... C'est toujours bon à savoir mais ça sonne un peu comme "un adieu"... N'y pense pas. Et ne me regarde pas comme ça, s'il te plaît, je m'en veux déjà assez de te laisser en plan... Humm...

Tu n'es pas trop fâché, Victor ? Non. Parce que je te connais et que je sais que tu reviendras, quoi que tu en dises. Tu aimes trop écrire. Tu es faite pour ça. J'en doute. Essaie de ne pas te faire d'idées. Ne m'attends pas, ça n'en vaut pas le coup...  Bref. Hem... On s'embrasse alors ?... Si tu ne fais pas la tête, évidemment ! Oui, bien sûr... Allez, viens un peu par là que je te claque un baiser ! Petite andouille, va, tu m'auras tout fait, toi !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Plum' 21/10/2008 09:51

Bon vent, ma belle ! Et peut-être à bientôt. Quoi qu'il en soit, je te souhaite le meilleurs, je pense que tu le mérite.

Dunperea 19/10/2008 15:51

:( Depuis le temps que je te suis, plus ou moins dans l'anonymat... A bientôt Mirabelle!

Graine de fée 16/10/2008 20:19

Bonne route Mirabelle!et si l'envie te vient de nous redonner des nouvelles; ca fera très plaisir de te lire à nouveau!bizooo

LarRseCafe 16/10/2008 19:29

L'occasion de vous dire merci à tous les 2 pour ces charmants moments passés en votre compagnie. Bonne chance pour la suite, surtout beaucoup de bonheur :)

Nynybrindacier 15/10/2008 15:18

Tu as raison, il y a de petites choses fragiles dont il faut garder jalousement le secret... profites-en. Sinon, je suis Petite Graine, j'aimerais bien l'adresse de ton blog professionnel, si c'est toujours d'actualité !Bonne continuation.