Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


30 décembre 2006 6 30 /12 /décembre /2006 00:00
Mon cher Victor,

Hier soir, avec ma petite famille, je suis passée voir Aurélie. Aurélie est maman, aujourd'hui. Tu radotes, Mirabelle. Tu en avais déjà parlé ici et puis , aussi, il me semble... Elle a donné naissance à une petite Clara début Octobre. Une petite Clara que je n'avais pas encore vue, puisque j'étais exilée en Angleterre. Tu as donc fait sa connaissance hier ! C'est ça. Alors, comment est-elle cette petite ? Magnifique. Evidemment. A tes yeux, tous les bébés sont magnifiques, tu es complètement gaga des bébés, je te soupçonne d'être trop obsédée par la maternité pour nous éclairer d'un jugement juste ! Mais non, je t'assure ! Elle est vraiment magnifique ! Même mon père, qui n'hésite jamais à le dire quand il trouve un enfant laid (oui, je sais, mon père est atroce...) l'a trouvée mignonne ! Bon. De toute façon, nous n'allons pas passer la journée là-dessus. Décris-la moi un petit peu ! Elle est brune, avec déjà beaucoup de cheveux. Un petit nez en trompette, comme Aurélie ! Une mâchoire carrée comme Aurélie, de grands yeux bleus comme Aurélie... En résumé, c'est le portrait craché de sa mère ! Oui. Et sa mère est loin d'être laide, crois-moi.

J'ai pris Clara dans mes bras. Elle avait la peau douce et elle sentait bon le bébé. J'ignorais que les bébés avaient une odeur particulière ! C'est parce que tu n'as jamais fait attention à ça. C'est une odeur très émouvante. Elle avait ses petites mains sur mes épaules. J'ai embrassé ses menottes, ses doigts fins. Tout en miniature. C'est d'un merveilleux ! Je me sentais toute bête avec cette beauté contre moi. Comme une grande responsabilité. Elle semblait si fragile, si petite, je l'avais dans mes bras, là, je la regardais, je lui souriais, je lui murmurais à l'oreille que j'étais contente de la connaître. Ma parole, Mirabelle, tu es complètement frappée ! Non. J'étais juste émue. Emue et bien. Autour de nous, les discussions continuaient. Mais il me semblait être seule au monde avec la petite. J'attendais cet instant depuis plus de deux mois et il était enfin arrivé ! N'exagérons rien... Victor, il s'agit de la fille de mon amie d'enfance. Ma première grande amitié. D'ailleurs, tu n'as pas fini de nous raconter comment vous avez perdu contact ! C'est vrai. Je ne l'oublie pas. Je t'en parlerai un de ces jours.

J'étais émue, c'est vrai. Parce que quand j'ai perdu l'Amitié d'Aurélie, il y a environ dix ans, le monde s'était écroulé. J'avais renoncé à la revoir, renoncé à tout un futur en sa compagnie. Et puis le hasard, a, pour une fois, bien fait les choses. Nos chemins se sont croisés à nouveau. Et j'ai compris que c'était une deuxième chance. J'ai compris qu'elle était restée là, tapie dans un coin de mon coeur. C'est une deuxième chance. Enfin, votre amitié n'est plus la même, aujourd'hui, j'imagine. C'est vrai. Mais ce que nous avons vécu ensemble, jamais personne ne nous l'enlèvera et le lien, celui qui nous unissait depuis nos quatre ans, est toujours là. Il s'est transformé, bien sûr, mais il est toujours là.

Hier soir, à cet apéritif, j'ai fait un saut dans le temps. Il y avait la mère d'Aurélie, ravie de me revoir.  C'était comme si je l'avais vue la veille. Il y avait la petite soeur d'Aurélie. Pas changé d'un pouce. Nos mères bavardaient comme deux vieilles amies... "Vous étiez tout le temps fourrées ensemble, tu penses bien que cela créé des liens !". Et là, dans son transat, Clara, la petite nouvelle, l'avenir, adressant à son papa un regard émerveillé. Hier soir, quand je suis rentrée chez moi, j'étais sereine. Confiante. Parce que je crois toujours en l'amitié. Parce que le lien est toujours là, malgré tous mes efforts, durant plus de dix ans, pour le rompre. On a peine à hair ce qu'on a bien aimé et le feu mal éteint est bientôt rallumé...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mirabelle - dans Amitié(s)
commenter cet article

commentaires

Houbahouba 30/12/2006 18:35

Et l'amitié homme-femme ? Qu'en penser ? y penser seulement ?Tellement de trucs à penser...La vie est courte et l'art est long... ( ou le contraire )Penser à te dire, allez on se tutoie, que j'aime bien ton blog, et l'idée du dialog'ue ( j'aime beaucoup rimer). Je ne flagorne pas. Allez, c'est dit !Bonne année, Mirabelle.Glop Glop

Mirabelle 01/01/2007 16:56

L'amitié homme-femme... J'y crois. C'est un vaste sujet, d'ailleurs... Pourquoi ne pas écrire un petit article là-dessus !Merci de ta visite, Houbahouba ! A bientôt et bonne année ! :D

Kimberley 30/12/2006 10:52

Victor a dis que tu étais complétement frappée. Moi aussi, je te l'avais dit une fois. Mais qu'est ce qu'in faire de toi ?

Mirabelle et Victor 30/12/2006 11:18

C'est comme ça qu'on m'aime, n'est-ce pas ? Eh bien... Victor, ne dis pas non s'il te plaît ! Ou je vais me ridiculiser devant mes lecteurs !;-)

Attachiante 30/12/2006 09:40

J'aimerais croire en l'Amitié...

Mirabelle 30/12/2006 09:59

Tu n'y crois plus ? C'est ce que je disais il y a quelques temps, mais je m'aperçois que malgré tous les démêlés amicaux que j'ai connus, je n'ai jamais cessé d'y croire. Il faut y croire, Attachiante !