Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


29 avril 2006 6 29 /04 /avril /2006 00:00

Mon cher Victor,

En réponse au commentaire laissé par Maxime sur l'article "Dormir seul(e)", je te propose aujourd'hui de dresser le portrait touchant de tous ces petits riens qui me manquent (et me manqueront) chez Johan. Quel besoin ? Chacun laisse les commentaires qu'il désire ! Souci de persuasion...

J'ai passé plus de deux ans de ma vie avec lui. C'est lui qui me manque. Pas "quelqu'un". Si c'était quelqu'un, chacun sait que je comblerais ce manque très facilement, en sortant tout bêtement avec le premier venu. Ohhh... Oui. Mais je n'ai pour l'instant aucune envie de le remplacer. Comme dirait Francis Cabrel dans Je pense encore à toi... Je croyais que tu n'écoutais plus de chansons de ce fameux Francis ? Eh bien, seulement l'Encre de tes yeux. Je me disais aussi... Donc, en citant les mots de ce célèbre chanteur : j'ai son image plantée dans les yeux. Et en disant cela, j'ai tout dit, me semble-t-il.

Et en arrière-plan, j'ai tous ces petits riens, qui font des bleus au coeur, d'après un autre célèbre chanteur (que je ne citerai pas tellement j'ai honte !)...

Le ton de sa voix, ses petites plaisanteries parfois vaseuses, sa façon de claironner "c'est moi !!" quand il arrivait à la maison après le foot. Ses sandwichs au boursin. Ses verres de Coca de toutes les couleurs...

 

Son désir fréquent de me porter sur son dos et de courir dans le salon en imitant le galop d'un cheval.

Si je peux me permettre... Quelles gamineries ! Il serait effectivement difficile d'affirmer le contraire mais j'y tenais, moi, à toutes ces gamineries, et partager avec lui ce genre d'enfantillages me manque profondément ! Pas la peine de t'énerver, je les respecte, tes gamineries, figure-toi !

Quand il me caressait la paume de la main du bout de ses doigts... Pour me dire qu'il m'aimait.

Son envie de crêpes en plein après-midi, ou sa fringale de chouquettes...

Le regarder lire "Ouest-France" dans son bain...

Parcourir la campagne en moto, accrochée à lui de toutes mes forces...

Parler avec lui de nos enfants, de notre maison et de notre golden, que nous aurions ensemble un jour, sans aucun doute...

 

Alors oui, vraiment, c'est lui qui me manque. Et pas le fait de ne plus avoir personne à câliner. C'est bien plus profond que ça, et il est normal qui quelqu'un qui ne nous ait jamais connus Jo et moi, en couple, au quotidien, en doute. J'ai passé deux ans de ma vie à l'aimer, malgré nos "incompatibilités d'humeur" et ce qui m'a fait tenir aussi longtemps, justement, ce sont tous ces petits riens que je n'aurais jamais trouvés chez un autre, j'en suis sûre. Ces petits trésors que j'aurais voulu garder pour toujours.

C'est là ce que je possédais de moins banal, et de plus personnel...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mirabelle - dans L'Amour toujours
commenter cet article

commentaires