Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 21:42

Mon cher Victor,


l-arrivee-452493.jpg


Je pensais ne plus jamais te revoir, tu sais... Il y a de cela deux ans, j'ai... Un peu moins ! Pardon ? Un peu moins de deux ans, Mirabelle ! Ah oui, c'est vrai, j'avais oublié à quel point tu peux être tatillon ! J'ai perdu l'habitude ! Oui... Et moi j'avais renoncé à mes politesses de conversation, je vais devoir me brider à nouveau et réapprendre à t'écouter bien attentivement... Mais avec un tel plaisir ! Un tel plaisir !


Je pensais ne plus revenir. Quand j'ai dit adieu à la blogosphère, et à toi par la même occasion, j'ai renoncé intentionnellement à toute une partie de ma vie, à tout un pan de rêves détruits. Avancer : c'était ma seule obsession. Alors je suis partie, amère, mais avec la certitude que je faisais ce qu'il fallait. Je suis repassée, de temps en temps, pour relire nos conversations. Comme on feuillette un album de souvenirs. Et pendant cette longue période sans ton Victor, qu'es-tu devenue ? J'ai beaucoup appris. Beaucoup mûri. Je me suis apaisée, je crois. Et ma vision du monde, de mon métier, de la vie, de l'amour, a évolué. J'ai pris le temps. Le temps de réfléchir sur moi-même, sur les autres, du rapport que j'entretiens avec eux...


Et puis tu vois, un beau jour, en tapant l'adresse url de nos conversations dans mon navigateur, j'ai vu ta bouille, la mienne, tous ces articles publiés, tant d'articles, quand j'y pense... J'ai vu mes aventures et mes mésaventures, mes joies, mes tristesses, et j'ai réalisé que j'aimerais continuer à écrire ce livre virtuel, l'histoire de Mirabelle, la mienne, son attachement à Victor, leur relation si particulière... Je ne pensais pas revenir. Vraiment. Je voulais laisser une trace, de notre passage à tous les deux, de notre lien, mais revenir, à mes yeux, c'était stagner. Sauf qu'il n'en est rien. Durant cette période de silence, où je t'ai laissé seul à ta terrasse de café, j'ai tout fait auf stagner. Je suis passée par des instants compliqués, des remises en questions, des prises de conscience, mais aussi par des minutes magiques, scintillantes et pleines d'espoir. Et j'ai envie de te raconter tout ça, Victor... Enfin, en triant un peu, tout de même ! Je m'en doute, mon enfant, je m'en doute ! Mais par où commencer ? Par où commencer ? Par où tu veux, ma petite chérie... Nous ne sommes pas pressés de toute façon : j'ai attendu deux ans, je peux bien patienter quelques jours de plus ! Un peu moins de deux ans, Victor, un peu moins de deux ans !

Repost 0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 13:13

Mon cher Victor,

ComeBack.jpg

Aaaaaah ! Mirabelle ! Mon dieu, si, je m'attendais, mais si je... Oh, mon Dieu, oh mon Dieu, oh mon Dieu, mais j'en perds le souffle, j'en perds le souffle ! Cela fait si longtemps... Mirabelle, viens, viens prendre un thé, viens, oh je suis si content ! Comme tu as changé, tu es si souriante, si épanouie ! Deux ans (ou presque) que nous ne nous sommes pas vus, deux ans tu te rends compte ?! Deux ans ! Viens t'asseoir, viens... Raconte-moi tout : qu'est-ce que tu fais à traîner par là ? Qu'es-tu devenue ? Quels sont tes projets ? Ne pars, je t'en conjure, ne pars pas... J'ai attendu, attendu, attendu que tu reviennes, de plus en plus désespéré chaque jour ! J'ai attendu, bêtement installé à cette table, espérant un signe, un trait qui me rappelerait ton visage, une intonation de voix qui ressemblerait à la tienne ! Et là, soudain, tu es là, tu es là... Oh, Mirabelle...Tu ne vas plus partir, dis, tu ne vas plus partir ? Non, Victor... Je ne vais plus partir ! Viens, assieds-toi, calme-toi.. Oh... Comme cela me fait plaisir de te retrouver, Victor ! J'ai tant de choses à te raconter ! Tu veux un café ?

Repost 0
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 01:35
Mon cher Victor,

Miraaaaaaaaaaaaaaaaaaabelle !!! Te voilàààà ! Eh eh ! Je disais bien que tu reviendras ! Cette pause ne pouvait être que de courte durée ! Hem... Doucement, mon Victor... Moi aussi, je suis contente de te voir mais je viens t'annoncer une nouvelle qui ne va pas te plaire ! Oh non... Ne me dis pas que c'est ce que je pense ! Si si, hélas ! Nooooonnn ! Comment peux-tu me faire ça ? Comment peux-tu m'abandonner définitivement ? Hemm... Je voulais te dire que... Enfn, je ne te fais pas d'infidélité, je ne vais discuter avec aucun autre écrivain célèbre... Je vais juste... Ouvrir un nouveau blog, comme j'en avais le projet... Un blog exclusivement professionnel... Ah... Tu veux parler de ton histoire de dompteurs et de lions, avec des fouets qui claquent et tout le toutim ? En fait, cette idée est abandonnée, je me suis lancée dans autre chose... Ah... Ca me fait une belle jambe, tiens...

Bref. Je sais que j'abuse sans doute un peu mais en même temps, si je ne peux pas te demander ça à toi, je me demande à qui je pourrais... Bref. Victor, pourrais-tu me rendre un petit service ? Dis toujours... Pourrais-tu dire à nos lecteurs, si jamais certains revenaient faire un petit tour par ici, que mon nouveau blog est disponble à une certaine adresse et que... Laquelle ? C'est justement là l'objet de ma commission. Pour des raisons qui me sont personnelles, je ne veux pas dévoiler cette adresse sur la place publique, alors dis à nos lecteurs que s'ils souhaitent se la procurer, ils n'ont qu'à m'écrire via l'onglet "contact" en bas de page, et je me ferai un plaisir de la leur envoyer ! Aah... Je verrai. J'avoue que je n'ai pas très envie de te faire ce plaisir... Ohhh, Victor, steuuuuplé ! Bon, bon, d'accord, d'accord... Petite manipulatrice !

Dis, Victor, tu viendras me lire de temps en temps ? Si j'ai le temps, oui ! Oh allez, tu es retraité, tu n'as rien à faire de tes journées ! Mais que crois-tu ? Tu crois que je vais rester à rêvasser au coin du feu en attendant que tu reviennes ? Parce que tu reviendras, j'en suis persuadé, il ne faut jamais dire "fontaine" ! Eh bien non, ma petite Mirabelle, je vais faire ma route, faire mon chemin, je vais me faire embaucher à une autre table où bavasser, il y aura bien des volontaires ! N'oublie jamais que je suis un écrivain de légende ! Il viendra forcément un jour où tu t'en mordras les doigts de m'avoir délaissé, et ce jour-là, tu pourras pleurer autant que tu veux, te traîner à mes pieds, je ne reviendrai pas ! Hemm... Bref. Je me calme, c'est mauvais pour mon coeur. Je viendrai peut etre prendre des nouvelles, de temps en temps quand même... Parce que bon... Je t'ai vraiment aimée, et je continue de croire, bien que la vie d'aujourd'hui s'entête à m'enseigner le contraire, que quand on a vraiment aimé quelqu'un, on l'aimera toujours, d'une manière ou d'une autre, propre à chacun. M'aimeras-tu toujours aussi, Mirabelle ? Evidemment ! Viens dans mes bras, vieille canaille !
Repost 0
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 01:27
Mon cher Victor,


Tu es assis ? Oui mais... Que se passe-t-il ? Bon. Alors... Tu as l'air toute embarassée ! Un peu, oui. Mais enfin, qu'est-ce qu'il y a ?! Tu m'inquiètes, jeune fille ! A partir d'aujourd'hui, je ne viendrai plus discuter avec toi, Victor. Quoi ? Ne me regarde pas ainsi, je culpabilise déjà assez comme ça. Mais... Ecoute... Ca fait deux ans que nous conversons, et je t'adore, tu le sais. Justement, justement ! On ne peut pas tirer une croix sur deux ans d'amitié fidèle comme ça, sans crier gare ! Si. Comme tu le sais, ma vie n'est plus la même depuis quelques temps et il y a des évènements dont je ne veux pas parler avec toi ici, pour des raisons personnelles. Mais... Tu ne peux pas me faire ça ! Si, je peux. La preuve. On est tous capable de laisser des gens qu'on a aimés au bord de la route.

Je ne veux pas faire d'erreurs. Je veux m'écouter moi, d'abord, et il s'avère que j'éprouve le besoin de garder certains aspects de ma vie pour moi. Parce que ça me regarde et que je ne veux pas les partager, c'est trop fragile. Mais... Oui, je sais, c'est soudain. Je vais te planter là, à ta table, tout seul comme un idiot alors que tu pensais entamer une nouvelle conversation, amicale et enthousiaste... Mais je ne changerai pas d'avis. Reviendras-tu au moins ? Je ne sais pas. Tu reviendras, forcément... Tu aimes trop écrire ! Nous verrons bien. Tout ce que je peux te dire, c'est qu'il faut que je coupe les ponts avec toi pendant un certain temps.
Je ne peux plus discuter avec comme je le faisais avant, parce que ce "avant" n'a plus de sens pour moi, parce que je ne suis plus la même personne. Tu comprends ? Hem... J'essaie, tout du moins ! Mais j'avoue en rester comme deux ronds de flan ! Tu vas t'en remettre ? Il faut bien ! Enfin j'ai quand même l'impression d'avoir été pris pour un imbécile, ce qui est très désagréable ! Tu verras, on oublie tout. Tout s'oublie.

Je ne sais pas quand je reviendrai. Je ne sais même pas si je reviendrai. Tout ce que je sais, c'est qu'en ce moment, je n'ai plus très envie de parler avec toi. Mais... Qu'est-ce que j'ai fait ? Rien du tout ! Toi, tu es parfait, comme d'habitude ! C'est moi. Je suis en train de changer. Au cas où un jour, tu trouverais la porte de notre bar close, et notre table obstinément vide, sache que j'ai beaucoup aimé bavarder avec toi. Ah... C'est toujours bon à savoir mais ça sonne un peu comme "un adieu"... N'y pense pas. Et ne me regarde pas comme ça, s'il te plaît, je m'en veux déjà assez de te laisser en plan... Humm...

Tu n'es pas trop fâché, Victor ? Non. Parce que je te connais et que je sais que tu reviendras, quoi que tu en dises. Tu aimes trop écrire. Tu es faite pour ça. J'en doute. Essaie de ne pas te faire d'idées. Ne m'attends pas, ça n'en vaut pas le coup...  Bref. Hem... On s'embrasse alors ?... Si tu ne fais pas la tête, évidemment ! Oui, bien sûr... Allez, viens un peu par là que je te claque un baiser ! Petite andouille, va, tu m'auras tout fait, toi !
Repost 0
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 01:42
Mon cher Victor,

    
Bon, alors !!!! En cette belle journée d'été, j'ai pris une grande décision ! Ooooh ! Que tu es solennelle ! Aurais-tu un tambour et des trompettes ? Tu crois franchement que je me balade avec ça ? Je ne sais pas, on ne sait jamais... Pfff... Bon, ben alors tu peux toujours faire le bruit ? Faire le bruit ? Ben oui, fais des bruits de bouche ! Il ne manquait plus que ça... Tu ne peux pas tout bêtement dire ce que tu as à dire, comme tout le monde ? Evidemment, mais j'aurais voulu faire une grande annonce officielle, et pour l'atmosphère, les tambours et les trompettes, c'est quand même mieux ! Tu es à peine arrivée que tu me fatigues déjà... Viens en au fait !

Comme tu le sais, j'ai bénéficié d'
une grande opportunité. Oui, je sais. Eh bien, depuis ce jour-là, je songe sérieusement à l'éventualité de... Oui ? De... OUI ?! Ne t'échauffe pas, pense à ton coeur ! Je songe donc à l'éventualité d'ouvrir un nouveau blog ! Tu veux m'abandonner ? Non mais, j'aimerais voguer vers des horizons plus... Professionnels ! Professionnels ? C'est à dire ? Ne fais pas ton jaloux, s'il te plaît : tu vas comprendre que ce désir trouve des raisons tout à fait rationnelles ! Tu as juste envie de nouveauté, oui ! "Juste envie de nouveauté" ? Non, non ! J'adore mon vieil écrivain bougon et n'en changerai pour rien au monde ! Alors pourquoi ce brusque dédoublement ?

Parce que je m'apercevois que cela me dérange de plus en plus de mêler à nos conversation vie privée et vie professionnelle. Ah... Oui ! J'aime discuter avec toi, ne te vexe pas, mais il faut bien avouer que toi, ce que tu préfères, ce sont mes histoires d'amour, hein, ne te voile pas la face ! Insinuerais-tu que je me fiche de ta carrière d'institutrice ? Non, pas du tout ! Juste que tu es plus passionné par mes histoires de coeur que par mes histoires de craie ! Arrête ton cinéma, Mirabelle : le problème, c'est toi, pas moi ! Tu te sers de moi pour t'expliquer auprès de tes lecteurs, ce qui est très mesquin ! Bref. Laisse-moi développer un peu tout ça et tu verras que bientôt, tu ne seras plus fâché !

Quand "La Classe" m'a contactée pour participer à l'un de ses prochains hors-séries, j'étais excitée comme une puce, et tu imagines bien que je n'ai pas pu m'empêcher d'évoquer le sujet avec collègues et amis. Il a donc fallu que j'avoue l'existence du blog (très peu de mes proches étaient au courant...) et surtout, plus délicat, que je tente d'expliquer pourquoi je ne voulais pas leur communiquer l'adresse. Il m'est désagréable, par exemple, d'imaginer qu'un jour, des collègues pourraient tomber sur des articles relatant mes histoires d'amour, au milieu de posts plus sérieux sur le boulot, tout comme il est frustrant pour moi de ne pas pouvoir partager ma vision du métier, mes idées, mon travail, avec les instits que je cotoie dans la vraie vie. En résumé : tu éprouves le besoin de cloisonner un peu tout ça ! Voiiiilà ! Humm... Ca peut se comprendre, en effet.

Nous ne débattrons donc ensemble, à partir de maintenant, que de ma petite vie personnelle (et ô combien divertissante, tu en conviendras !), de mes coups de coeur et coups de gueule, de toutes ces petites et grandes choses qui peuvent entrer dans toutes les catégories de discussion possibles et imaginables... Hormis mon métier, bien évidemment ! D'accord. Cela va beaucoup se réduire, étant donné que tu es toujours très bavarde en ce qui concerne ta profession, mais je suppose, étant donné que tu n'as plus d'amoureux, que tu viendras me narrer tes nooombreuses conquêtes dès que tu en auras le temps ! Si conquêtes, il y a, bien sûr, ce dont je doute... La voilà qui recommence ! Tu m'avais pourtant surpris, ces derniers temps, avec des articles très... "Croqueuse d'homme" ! Là, c'est toi qui exagère ! J'ai juste accentué le côté "Mirabelle se lâche en vacances", ce qui est loin d'être pareil !

Bref. Venons en au point principal : je dois créer ce nouveau blog ! Et pour le créer il me faut... (c'est là que tu es sensé faire des bruits de bouche pour imiter les tambours et les trompettes !) Un dessinateur (ou une dessinatrice !) de talent pour m'aider à créer une atmosphère toute particulière à cette nouvelle aventure ! Quel genre d'ambiance cherches-tu ? Alors comme d'habitude, c'est très simple, tout en étant très compliqué ! Humm... Mais encore ? Je ne sais pas si tu as remarqué, mon Victor, mais j'aime employer, lorsque j'évoquer mon métier de maîtresse débutante, l'expression de "fauves" pour parler de mes élèves. Ne vois aucun mépris là-dedans, tu commences à bien me connaître, tu sais qu'en utilisant ce mot, je suis en fait pétrie de tendresse. Alors voilà, ça m'a donné une idée... Tends bien l'oreille ! (et vous aussi, très chers lecteurs...)

Pour ce nouveau blog, entièrement dédié à mon métier, je souhaite un site plein de couleurs et de gaieté, sur le thème du cirque (comme métaphore de l'école bien entendu). Un peu déjanté, évidemment, avec des élèves représentés sous forme de fauves (oui, je sais, je suis folle, mais pas tant que ça, et puis je n'invente rien, des gens très très célèbres l'ont fait avant moi, comme un certain Lafontaine !). Je voudrais des lionceaux pour représenter mes élèves, voire des tigrons, des bébés panthères, des bébés pumas, enfin des fauves "enfants", quoi ! En ce qui concerne le décor, mes attentes sont très larges, et j'espère de belles surprises dignes de la magie du cirque, incluant bien sûr toute ma belle panoplie de maîtresse ! Montre moi l'étendue de ton imagination, lecteur-dessinateur !

Alooors, s'il y a parmi vous, lecteurs, des dessinateurs intéressés, c'est tout simple : envoyez moi votre oeuvre avant le 1er septembre, et je choisirai celle qui me plaira le plus ! En sachant que je publierai sur le blog les cinq meilleures propositions qui m'auront été faites, sachant que bien sûr, la n°1 sera adoptée pour le blog ! (en espérant qu'il y en ait au moins cinq, bien sûr...)


Et comment on fait pour te les envoyer, ces propositions ?
On clique sur "contact", en bas de la page ! J'espère que tu auras de nombreux candidats, MIrabelle ! Moi aussi, je l'espère de tout coeur ! Sinon, je suis dans la m***e parce que je suis une quiche en dessin... A vos palettes, enfievrés du crayon !
Repost 0
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 01:52
Mon cher Victor,

Nos conversations quant au couple sont-elles si noires que ça ?
Pourquoi cette question ? Alors ? Eh bien, je dirais que dans un premier temps, elles ne brillaient pas par leur... Hem... Joie de vivre... Mais depuis quelques semaines, on te sent plus positive, plus optimiste, il semblerait que tu reprennes confiance... Y aurait-il un homme là-dessous ? Ah ah ! Mystère et boule de gomme ! Tu aimerais bien le savoir, hein ? Petit galopin ! Mais pourquoi cette question ? Parce que quelqu'un a tapé : "il ne m'écoute pas quand il rentre du travail et moi, j'attends autre chose" et elle est tombée sur nous ! Pourquoi "elle" ? Parce que c'est une femme évidemment ! Et si c'était un homosexuel ? Effectivement, je n'avais pas songé à cette éventualité ! Bon, alors... Qu'est-ce que tu en dis ? J'en dis qu'on peut aussi te trouver en tapant "Princesse Pas Charmante", ce qui te va comme un gant ! Hiinnn hiiinn ! Très drôle !
Repost 0
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 01:04
Mon cher Victor,

J'ai une surprise pour toi ! Une surprise ? Oui ! J'adore les surprises ! On nous a encore refilé un questionnaire ! Tu es content ? Hummm... Si on veut... Et qui me fait ce don chaaaarmant ? 
Eddie ! Ah... Elle n'a rien d'autre à faire de ses vacances, celle-là ? Ben si, elle apprivoise sa petite voiture... Ce n'est visiblement pas assez captivant pour qu'elle en soit arrivée à nous refourguer ce "paquet" vu et archivu... Ne serais-tu pas de mauvaise humeur ? Un peu... Il faut dire que je m'attendais à une surprise d'une autre envergure ! Tu en auras bientôt une autre, va, et une vraie !

Bref, venons-en au fait. Le but du jeu, comme à chaque questionnaire (on commence à connaître la rengaine : citer la personne qui nous fait l'amiiiiitié de nous taguer (et la mettre en lien) ; rappeler les règles du jeu (c'est ce que je fais en ce moment même !), répondre aux indiscrétions, puis rejeter le paquet sur d'autres victimes !!! C'est ça ? Euh... J'aurais dit les choses autrement mais... Oui, c'est ça ! On est parti ? On est parti !


1) Couleurs préférées : indubitablement le bleu et le noir. Même si j'essaie d'en changer car il n'y a que cela dans ma penderie...

2) Matières préférées : bon, il aurait quand même fallu préciser de quelle matière on parle mais j'imagine, vu qu'on cause chiffons pour la question 1, qu'il faut rester dans le domaine textile alors je réponds coton !

3) Odeur préférée : celle de Nougatine, qui sent naturellement bon, la veinarde !

4) Gourmandises préférées :
le chocolat noir (comme c'est original, ma chère !), le Crunch, les bonbons... Mais attention pas n'importe lesquels : les crocodiles et les bouteilles de Coca ! Ah oui et puis aussi les Kinder Délice...

5) Le style de ma décoration :
malheureusement, je ne suis pas sûre d'être parvenue à obtenir un style, mais j'y travaille, j'y travaille...

6) Ce que j'aime recevoir : de l'amoooour ! Que tu es fleur bleue, ma pauvre enfant... Naaaaaaaaan, c'était une blague ! Tu sais ce que je pense de l'amour en ce moment, mon Victor ! Plus sérieusement, j'aime recevoir de la papeterie, les petits carnets, les jolis stylos et puis, en mode plus "abstrait", des petits coups de fil d'amis qui n'appellent que pour prendre de mes nouvelles. Ca, j'adore !

7) Un aliment ou un produit que je n'aime pas du tout : les oeufs. Beurk !

8) Trois aliments préférés : le pain bien cuit, avec de belles croûtes bien grillées. Un bon pain se suffit à lui-même, ou éventuellement, accompagné d'un peu de beurre. La simplicité, ça peut être absolument divin ! Et puis aussi le fromage, le vrai, hein, pas du sous-plastique. Et enfin... Les radis ! Achetez en une botte et il n'y a plus rien en cinq minutes si je suis dans les parages !

9) Recette favorite : Le Boeuf Bourguignon ! Mais n'est valable que celui de ma maman, personne d'autre ne sait le faire...

10) Boisson de prédilection : le thééééééééé !

11) Le plat que je rêve de réaliser mais que je n'ai pas encore fait :
Pfff... Vaste question... Il faut dire que je cuisine très rarement... Je passe !

12) Mon meilleur souvenir culinaire :
Au risque de me répéter... Le Boeuf Bourguignon de ma maman !!!

Bon, maintenant, taguons, taguons... Alors, vont me haïr :
la Rose Café et Petite Graine de Cerisier !
Repost 0
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 02:24
Mon cher Victor,

Comme tu le sais, les statistiques d'un blog, c'est toujours une source d'inspiration et de franche marrade. Enfin, pas toujours, mais souvent... Oui, parce que parfois, c'est assez morbide ! Et puis pornographique aussi ! Quelle honte ! Oui. Enfin ça, c'est une autre affaire...
C'est ainsi que tout à l'heure, en consultant la provenance de mes visiteurs, j'ai constaté que quelqu'un était tombé sur nous en tapant : "Je la cherche". Ah ah !
Qui est ce "quelqu'un" ? Je me prends à élaborer des scénarios très très romantiques et très très invraisemblables. Elabore, élabore... Cela ne peut pas te faire de mal de toute façon ! C'est exactement ce que je pense ! Alors cherche moi, qui que tu sois, car je ne demande qu'à être trouvée...
Repost 0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 01:53
Mon cher Victor,

craies.jpg
Taguée pa KaDo, je m'en viens te livrer six de mes petits secrets de maîtresse. Allons bon... Des tags identitaires, maintenant ! On aura tout vu... Bon, ça va quand même être dur car débutant dans le métier, je cherche encore mes marques et n'ai pas encore développé de "petits trucs" qui soient réellement de mon cru. Enfin, on va quand même essayer... Et puis évidemment, comme le veut la tradition, je passerai le relais à six collègues !

1) Quand j'arrive le matin, il faut impérativement que je pose mon cahier-journal ouvert sur mon bureau et mon classeur de prep' (fermé) à sa gauche. Si ce n'est pas disposé de cette manière, ça me perturbe et cela me fout la journée en l'air. Oui, je sais, je me demande parfois moi aussi si je n'ai pas des TOC !

2) Je suis une spécialiste du "perdage de tampon". Je ne sais pas comment je me débrouille, mais ayant deux tableaux "par niveau" dans la classe (un pour mes CM1, un pour mes CE2) et un tableau "commun" (rraaaa c'est d'un organisé tout ça !), je perds un temps monstrueux à chercher partout, ce qui fait bien rigoler mes élèves qui, généralement, trouvent avant moi.

3) Nous avons monté le club des "larmes de crocodiles". Bon, c'est un club que j'utilise dans les moments de stress intense, du genre évaluation ou "rendage d'évaluation" ou encore situations du type "je n'arrive pas à faire mon exercice, je panique". Ce club est particulièrement utile à quelques uns de mes CE2, qui en sont des membres régulièrement, et que j'arrive à faire rire quand ils sont au bord des larmes pour des raisons aussi diverses que celles que je viens de citer. Ce sont généralement d'excellents élèves, très appliqués, qui sanglotent dès qu'ils rencontrent une difficulté. J'évoque alors le club des "larmes de crocodiles" et cela permet à tout le monde d'en rire ou au moins, de retrouver le sourire. Une manière de dédramatiser les blocages ou les erreurs...

4) Je suis aussi une maîtresse impardonnable quand j'emprunte des documents à des élèves pour vérifier ci ou ça et que, une heure plus tard, alors que le dit document est nécessité, j'engueule l'intéressé en l'accusant d'avoir encore oublié son matériel. Là, on me regarde en général avec de pauvres yeux et on me dit :"Mais Maîtresse, je vous l'ai prêté tout à l'heure, il est sur votre bureau !". Argl. Ouh la vilaine. PS : Je précise que je m'excuse toujours auprès du gamin, hein, quand même, c'est la moindre des choses !

5) Je n'aime pas terminer la journée sans un moment de lecture-plaisir. Depuis le début de l'année, je leur lis, à raison de cinq minutes par jour, les "Histoires Pressées" de Bernard Friot. Comme il y en a plusieurs tomes, nous prenons notre temps. Les enfants réclament ce temps de lecture et je prends autant de plaisir à les voir attentifs et souriants devant ces textes plein d'humour, qu'à les lire pour eux. Je fais de grands gestes et n'hésite pas à faire différentes voix et bruitages. La lecture, c'est du théâtre. Et c'est ma façon à moi de le leur faire aimer.

6) Mes élèves me vouvoient. Certains trouveront ça un peu vieillot et rétrograde, surtout par rapport à des élèves de huit neuf ans mais moi, je trouve ça important. Ils ont bien pris le truc, maintenant (c'était un peu plus dur pour les CE2). Et cela n'empêche pas, contrairement à certaines idées reçues, d'entretenir un rapport de complicité avec les enfants, ni de travailler dans une ambiance détendue.

Bon, allez, je rends la copie à Aventurine, Mysticlolly et euh (eh oui, ça devient dur de trouver des instits' qui n'ont pas encore été tagués !) ben, si jamais y a des instits qui viennent faire un p'tit tour par chez nous et que je ne connais pas encore, ils peuvent s'y coller également !

Repost 0
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 01:21

Mon cher Victor, arbre.jpg

Me voilà encore taguée ! Et cette fois, par Graine de fée ! Et c'est quoi cette fois-ci ? Je vais devoir livrer les cinq gestes que je fais au quotidien pour préserver notre planète ! Comme le veut la règle... Ce sera ensuite à toi de nommer cinq blogueurs tagués ! Voiiilà ! Alors alors...

1) Je trie les ordures à la maison, évidemment. Le verre avec le verre. Le plastique, les emballages, le papier ensemble. Rien d'extraordinaire à ça, bien sûr. Il n'empêche que cela fait déjà un geste. Un !

2) Je fais également trier les déchêts par mes élèves. Et même si ce geste se rapproche du précédent, il est important de le signaler j'ai sous ma responsabilité 25 petites têtes blondes à qui il faut inculquer un "comportement citoyen". Et un "comportement citoyen", c'est posséder en classe deux poubelles : une poubelle pour le papier et le carton, une poubelle pour les autres déchêts. Et c'est un combat de chaque instant que de faire respecter ça !

3) Quand je suis de sortie, que ce soit en ville ou à la campagne, je jette mes ordures dans les poubelles publiques. Cela n'a l'air de rien, comme ça, mais tout le monde est loin de le faire. Et puis quand je trouve des papiers par terre, ou des emballages, je les ramasse et les jette.

4) Je fais très attention à l'eau. J'entends par là que je prends bien garde à fermer les robinets correctement, et à ne pas laisser couler l'eau inutilement. 

5) N'ayant pas le permis, je contribue (et c'est bien là le seul avantage que j'y vois !) à préserver ma planète en privilégiant des moyens de transport respectant l'environnement !!! 


Et je taaaaague les cinq personnes suivantes : Noonoos (comme ça, il se familiarisera encore plus en profondeur avec le tagaaage !), Clobrico (parce qu'elle a l'air trooop gentille !), Sophie (parce que c'est comme ça !), Boisette (parce que c'est comme ça aussi !) et Heureuse (pour nous faire partager sa joie de vivre). Allez, à fond les ballons !

Repost 0