Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 17:37
Il m'a remplacée. Ca y est. Je suis remplacée. Je le sais depuis mercredi. Par une prof en plus. J'avoue que cela a été très dur de l'entendre. Comme si je ne le connaissais plus. Comme si je le découvrais. Ce n'est toujours pas facile, d'ailleurs. Mais c'est peut être un service qu'il me rend au fond. Même si je comprends pas... Il y a encore quelques semaines, il clamait qu'il m'aimait et n'aimait que moi. Et tout à coup il y en a une autre. Une prof en plus. Oui, je sais, je l'ai déjà dit. Il ne lui aura pas fallu longtemps pour m'oublier. Et ça m'attriste. Et ça m'écoeure. Et je ne comprends pas.
Ce que j'avais toujours admiré chez lui, c'était le temps qu'il s'accordait avant de commencer une nouvelle histoire. Je ne le percevais pas comme un coureur mais comme un amoureux, et je ne l'en aimais que plus. Parce que j'avais toujours aimé ça chez lui. Il n'y a pas si longtemps, il me disait : "Non, je n'ai trouvé personne. Je ne cherche pas. Je sais qu'il va me falloir beaucoup de temps. Je n'ai pas envie." Et je le croyais. Je le croyais tellement. Ca me rassurait. Je me disais que nous avions bel et bien vécu la même histoire. Une grande histoire d'amour, qui ne s'oublie pas en claquant des doigts. Sauf qu'il m'a déjà oubliée. Ceux qui connaissent le fin fond de l'histoire, celle que je n'ai pas racontée ici, sauront combien je tombe de haut, et combien c'est dégueulasse de sa part. Combien c'est contradictoire.
Pour une fois, je n'écrirai pas un texte à rallonge. Surtout si c'est pour le supprimer plus tard parce que finalement, je le trouve trop intime. Parce qu'il n'y a plus rien à dire. Que je suis triste et c'est tout. J'atterris.
Je ne l'aurais jamais cru capable de me rayer de la carte aussi vite. Jamais. J'évite d'imaginer qui elle est. Et si elle l'aime. Et qui a fait le premier pas. Et si elle est blonde, brune. Si elle est plus mince que moi. Si elle est mieux que moi. Si elle est grande, porte des jeans moulants. Si elle est sportive. Ca ne me donne rien, à part remuer le couteau dans la plaie. Je réalise, tout doucement. Je réalise tout doucement ce que je n'étais pas parvenue à admettre jusqu'ici, malgré mes grandes déclarations et mes odes à la liberté tout à fait feintes : nous ne reviendrons pas l'un vers l'autre. Ce n'est plus ma moitié. Lui et moi, c'est terminé. Lui et moi, ce n'était rien. Un tout petit grain de sable dans un désert. Et il n'y a plus rien à dire. A part qu'il ne fait que me décevoir. Et que maintenant, c'est sans aucune importance. Sans aucune incidence. Sans aucune légitimité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vanille 27/05/2008 09:02

Désolée pour le retard ... meme si j'ai lu l'article depuis longtemps, y compris celui qui n'est plus (sourire)...Mais que dire, je sais très bien qu'il me faudrait te dire d'aller de l'avant, de profiter de cela pour t'aider à tourner la page, de ne pas y penser... je sais que c'est cela que tu dois entendre et lire... mais... malheureusement je ne sais que trop bien ce que tu ressens et ne peux que comprendre ta souffrance. D'où le fait que j'ai tardé car trop de compassion ne t'aidera malheureusement pas à avancer...Tout plein de courage ma petite mirabelle, je pense à toi très fort !Bisous

KaDo 25/05/2008 09:26

Ta douleur fait mal au coeur...Comme tu le dis, vous deux, c'est officiellement fini pour lui... il va tourner la page... et tu vas devoir faire la même chose...Il ne t'as pas vite oubliée et remplacée, seulement la vie lui a permis de rencontrer quelqu'un d'autre, avec qui il va écrire une nouvelle histoire, ce qui l'aidera donc à tourner la page...Courage... Pense à toi maintenant...

Sophie 24/05/2008 21:51

Et c'est dans ces moments-là qu'on se sent encore plus inutile.

graine de fée 24/05/2008 15:33

comme je te comprends...courage!!

Bulle 23/05/2008 22:56

J'avais envie d'écrire plein de chose sur ce post (comme sur celui que tu as promptement effacé récemment), mais je ne sais pas comment le tourner, je n'ai pas ta plume Mirabelle.J'espère que tu surmonteras ta tristesse, même si je pense qu'il faut se laisser le temps de bien "toucher le fond" avant de réellement tourner cette page de ta vie.Bon courage