Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


29 avril 2006 6 29 /04 /avril /2006 00:00

Mon cher Victor,

Aujourd'hui, nous parlerons de notre cher Ministre de l'Intérieur, cet homme bon et ô combien altruiste, qui sert la France avec un dévouement des plus honorables. Il est de gauche alors, s'il est si engagé, si humaniste ? Raté ! Eh eh... Tout ce que je viens d'écrire est d'une ironie redoutable ! Comment s'appelle-t-il cet homme-là ? Nicolas Sarkozy. Mais encore ? J'attends un portrait des plus fidèles ! Des plus fidèles ? Je ne sais pas si je serai en mesure de satisfaire tes exigences : je peux brosser un portrait de cet homme, mais des plus fidèles, certainement pas, étant donné que mon point de vue sera... Biaisé ! Dis quand même. J'aime les sentiers battus !

Nicolas Sarkozy a un problème : il n'a pas réglé tous les conflits qui l'opposent à son papa. Et son papa ne reconnaît pas sa valeur, ni sa carrure, et ça, Nicolas ne peut plus le supporter. Pendant un temps, il suivait son papa comme un petit chien, mais maintenant, c'est trop ! On va parler derrière son dos, lui rappeler que "les familles, en politique, c'est une étiquette qu'on ne peut pas décoller", mais tant pis ! Lors des élections présidentielles de 1995, Nicolas renie son papa : au premier tour, Nicolas soutient Edouard Balladur et non pas Jacques Chirac. N'est-ce pas celui qui est président de la République ? Ahh !! Je vois que tu as bien retenu notre première leçon ! Oui, c'est bien lui. Il a mis des années avant d'accéder au pouvoir mais crois-moi, maintenant qu'il y est, il ne veut plus en bouger ! Le petit Nicolas, donc, trahit Jacques, pas content de constater que son papa est au pouvoir et pas lui.

Et vlan ! Les foudres des dieux s'abattent sur lui : attention Nico, tu vas payer très cher ton mauvais choix ! Et zou... C'est Jacques qui est au second tour, pas Edouard ! Tu penses bien qu'il s'en est mordu les doigts, le petit Nicolas, surtout que Jacques, lui, a la rancune tenace et n'a aucune intention de pardonner sa trahison à Nicolas ! Quelle histoire, mes enfants ! 

Comme tu dis. Et c'est pour Nicolas la traversée du désert...

Les années passent. La rancune reste en toile de fond, même si Jacques commence à faire des courbettes à Nicolas. Pas beaucoup, hein, parce que bon, c'est un "petit salaud", comme dirait Bernie. Qui est Bernie ? La femme de Jacques. Nous en reparlerons, de celle-là, parce que là aussi, c'est pas la matière qui manque !

Nicolas revient peu à peu sur le devant de la scène. On fait de lui "la figure qui monte" (vous rendez-vous compte, un homme si jeune et si brillant, c'est si rare en politique !) et effectivement, il monte, Nicolas, il monte... Président de l'UMP, ministre de l'Economie, ministre de l'Intérieur... Donnant son avis sur tout même sur ce qui ne le concerne pas !

Et cela donne lieu à... Quelques frictions avec son papa, qui, jusqu'à preuve du contraire, est encore le chef de famille ! Non mais ! "Dis donc, Nicolas, tu peux encore te prendre une paire de claques !", "Quelle insolence ! Mêle-toi de tes affaires !". Parce que, comprends bien, mon Victor, que Nicolas va jusqu'à critiquer tout ce que fait son papa ! Oh, le garnement !

Nicolas en a assez, qu'on le rabroue parce qu'il est petit. Il en a assez que son papa le regarde de haut et lui dise qu'il n'est pas Président de la République. Il le sait, ça, Nicolas ! Mais il le sera, un jour, président, et puis d'abord, Cécilia fera une bien plus belle première dame de France que Bernie, ce qui est un avantage ! Alors il se prépare, Nicolas. Il montre qu'il est l'homme fort de la France, la main d'acier dans le gant de velours. Il l'aura, l'Elysée de son papa ! Il s'y voit déjà...

Parce que... C'est vrai, quoi ! Son papa, à Nicolas, il commence à être vieux, il serait temps qu'il passe la main ! Certains le lui ont dit d'ailleurs, à Nicolas, que s'il se présentait aux prochaines présidentielles, ils soutiendraient, lui, symbole de  la relève !

C'est difficile, pour Nicolas. Des fois, pour se donner l'air d'un adulte et incarner l'autorité plus que son papa, ses mots dépassent sa pensée. Il dit des choses pas très gentilles pour certaines personnes. Mais au moins, les gens, d'après les sondages, se trouvent plus en sécurité avec lui qu'avec son papa, et ça, ça vaut tout l'or du monde ! Et son papa, lui, il réagit comme il peut, le pauvre, et il ne peut plus grand chose, même s'il s'accroche à son trône ! La fin est proche...

Nicolas, il a plusieurs cordes à son arc. Il sait que pour tuer son papa, il faut que les gens l'approuvent. Il faut qu'il puisse soutenir la comparaison avec son papa. Donc, il faut qu'il devienne plus populaire que lui... Alors, pour ça, Nicolas met en valeur ses relations les plus sympathiques. Il est très copain avec un acteur très célèbre, et très drôle, que tout le monde adore. Et puis, il adore la musique, surtout la variété, et il s'affiche avec des chanteurs très connus et très appréciés... Ca commence à faire son effet !

Et Nicolas grimpe, grimpe dans les sondages !

Pendant que son Papa, lui, ne descend pas, non (quoique...), il serait trop content, Nicolas, et ce serait trop beau ! Mais il stagne, Jacques, il stagne. Et il regarde son fils monter, monter !!! En serrant les dents, évidemment... Mais ça lui fait mal à ses caries, alors, à la place, il essaie de sourire, et de continuer à lui faire des courbettes... Pour sauver ce qui lui reste de face...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires