Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


23 octobre 2006 1 23 /10 /octobre /2006 00:00

Mon cher Victor,

Ce matin, j'ai recu une lettre de ma mere. Elle m'y parle de ma relation avec Papierchiffon, relation que nos lecteurs attentifs auront pu suivre ici, ici ou encore la et la. C'etait ta meilleure amie, si je ne m'abuse... Oui. C'etait ma meilleure amie. Et quel est le rapport avec la lettre de ta mere ?

Il est etrange de constater combien nos meres nous connaissent. Elles peuvent tout comprendre sans qu'on leur dise rien. Je partage avec ma mere le gout de la lecture, comme je t'en avais fait part dans cet article.

Dans cette lettre, elle evoque un roman de Laurie Colwin, "Comment se dire adieu". L'histoire de deux amies qui prennent des routes differentes. En somme, qui deviennent adultes... Et ? Et voici la phrase, extraite de ce roman, que ma mere a choisie de reprendre dans sa lettre :

"Nous nous etions connues a la fin de l'enfance , jamais plus je n'aurai une amie pareille. J'avais coupe mon coeur en deux et j'en avais laisse une partie derriere moi."

Et la, je me suis mise a pleurer...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mirabelle - dans Amitié(s)
commenter cet article

commentaires

maryline 01/11/2006 22:26

hello miss m, j'etais venue rattraper mon retard sur ton blog, mais c'est pas ma soirée, je repense à mon amie perdue. ce n'etait pas une amie d'enfance, seulement de fac mais on a été de super amies et je l'adorais. Un jour sans raison apparente elle ne m'a plus donné de nouvelles, refusé de répondre à une lettre demandant une explication, si elle l'a reçue. Je sais ou elle est mais je n'arrive pas à la recontacter, je sais qu'elle ne pense plus à moi mais moi je pense à elle. Je viens de trouver un petit documentaire sur internet ou elle apparait et j'ai pleuré de la voir. Je pleure à nouveau en écrivant ces mots. Parfois les chagrins d'amitié sont pires que les chagrins d'amour. Je ne sais pas comment tourner la page.
 

Mirabelle 20/11/2006 13:51

"Parfois les chagrins d'amitié sont pires que les chagrins d'amour" : je crois que tu n'es pas loin de la verite... Je suis desolee de ton histoire et je m'y retrouve un petit peu, tu penses bien. Je ne sais pas s'il y a une recette pour tourner la page. Peut etre juste vivre sa vie, s'occuper... Et puis le lendemain, on s'apercoit qu'on y a moins pense que la veille et ainsi de suite... Jusqu'a ce qu'on se dise qu'on a presque oublie ! J'y parviens, petit a petit... Le temps guerit toutes les blessures dit-on... A bientot Maryline.

Kampinette 26/10/2006 15:50

:-(

Cristophe 25/10/2006 17:01

Ca m'émeut particulièrement de lire ça parce que j'étais un lecteur de Papier Chiffon.

Mirabelle 25/10/2006 17:30

Oui, je sais... Un des rares lecteurs que nous partagions... Papierchiffon... C'est drole parce que pour moi, Papierchiffon n'existe pas... Tout comme Mirabelle n'existe pas... Je ne sais pas pourquoi je dis ca... Mille excuses pour ces divaguations ! ;-)

Kampinette 25/10/2006 15:33

Des amis tu en trouveras toute ta vie, et les vrais, les vrais amis ils resteront auprès de toi.

Mirabelle 25/10/2006 16:27

C'est le genre de phrases qui ne veut plus rien dire pour moi. Vraiment. J'ai toujours ete decue par mes amies. Jusqu'ici, elle etait la seule en laquelle je croyais vraiment tres fort. Alors ce que tu viens de me dire, franchement, je n'y crois plus.

Lucquiaud 24/10/2006 00:21

Entre mères et fille, pas besoin de paroles, elles savent ce quelles pensent réciproquement l'une et l'autre dans l'instant .
Quant à l'ami (e) que l'on laisse au sortir de l'enfance ... C'est une déchirure parfois indispensable comme de quitter ses parents à l'âge adulte...  Et c'est pour cela que l'on se retrouve après, sur un tout autre plan ...
Farfadet 86

Mirabelle 25/10/2006 16:28

"Entre mères et fille, pas besoin de paroles, elles savent ce quelles pensent réciproquement l'une et l'autre dans l'instant ." : oui, c'est quelque chose qui est assez vrai a propos de ma relation avec ma mere.
Quant a la dechirure indispensable... Je n'avais tout simplement jamais imagine que cela puisse se dechirer. Je nous voyais deja dans dix ans, toujours aussi complices, avec nos gamins respectifs. Je la voyais temoin a mon mariage. Enfin ce genre de choses debiles qu'on ne peut pas s'empecher d'esperer quand on croit tres fort en une amitie...