Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


23 février 2007 5 23 /02 /février /2007 20:49
Mon cher Victor,

Grâce à un commentaire de Mymy, j'en suis venue à relire cet article. Et une phrase d'Uranie m'a sauté aux yeux : " Quand tu l'auras ce concours tu reliras tes articles et alors tu souriras.". C'est drôle : elle avait vu juste. Je me suis effectivement prise à sourire.
Parce que la Mirabelle, qui, un an auparavant, faisait des plans sur la comète, rêvait au métier d'instit', se propulsait maîtresse par le seul pouvoir de son imagination, n'existe plus. Non. Un an plus tard, je m'aperçois que je ne suis plus cette Mirabelle là. Je n'ai que rarement l'esprit qui s'envole. Ma réflexion est tournée, en général, vers des sujets bien plus pragmatiques, bien plus ciblés que ceux de cet article. Je ne pense plus qu'à objectifs, compétences et validation, sans oublier titularisation. Plus au tableau noir, ni à la frise historique, ni au tampon de mon enfance. Je ne suis plus cette Mirabelle là.
Pourtant, la Mirabelle d'aujourd'hui sait par où elle est passée, et ne l'oublie pas. Je me revois en pleurs, suffoquante, en découvrant la liste d'admission, en y lisant mon nom. Il n'est pas rare, d'ailleurs, que ce simple souvenir me fasse monter les larmes. Comment j'ai fait ? La Mirabelle d'aujourd'hui est plus adulte. Elle n'a pas encore accompli tout le chemin, elle n'est pas encore tout à fait mâture ni tout à fait prête à affronter une classe pour le SR2, et encore moins pour le mois de Septembre. Je ne suis pas encore maîtresse.
Mais la jeune Mirabelle, celle qui se cachait derrière le Grand Méchant Concours, n'existe plus. Parce qu'à l'époque, elle devait "passer le concours d'abord et on verrait après", elle se retrouve, désormais, face à un métier qui l'attire mais lui fait peur. Parce qu'elle se tue à la tâche. Parce qu'elle se réveille oppressée à l'idée de ce stage de trois semaines qui se rapproche. Parce qu'elle craint de ne pas être à la hauteur.
En relisant cet article datant d'un an, Victor, j'éprouve une drôle de sensation. Celle d'avoir grandi. Mûri. Et je me dis que peut être, 365 jours plus, je relirai ce que j'écris, aujourd'hui, en ce moment, à 21 h 01, avec la même tendresse. La même satisfaction du chemin parcouru.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rosa Negra (attachiante) 25/02/2007 16:13

Alors colle des post-it de partout au cas où tu oublies pour une raison ou pour une autre (parfois, les difficultés de la vie...).
Et puis, ne doute pas : tu feras, j'en suis sûre, un excellent professeur.

Mirabelle 25/02/2007 16:40

Je ne pense pas que j'aurai besoin de post-it ! Ceci dit, parfois, en me pinçant (parce qu'il m'arrive de ne toujours pas y croire...) je relis la liste des admis, que j'ai imprimée et sur laquelle j'apparais ! :D"Et puis, ne doute pas : tu feras, j'en suis sûre, un excellent professeur." : Je l'espère. En tous cas, merci pour ce joli compliment ! Bisou Rosa Negra.

Rosa Negra (attachiante) 24/02/2007 12:42

L'important c'est d'être fière de ton parcours (en même temps tu n'as pas de raison de ne pas l'être) et ça pour longtemps :-)
Et puis presque-maîtresse mais maîtresse quand même ;-)

Mirabelle 25/02/2007 14:34

Oui, là, je suis lancée, comme on dit ! ;-) Fière de mon parcours... Humm... Je le suis assez, c'est vrai... Et le fait de garder à l'esprit combien j'ai voulu ce concours, tout le travail que j'ai accompli l'année dernière, m'aide à tenir dans les moments de doute de cette année de PE2...