Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cher lecteur,

Exceptionnellement, nous nous adresserons à toi directement : ce site n'est en aucun cas une biographie de Victor Hugo. Alors si tu pensais trouver ici la vie de notre Totor national en long, en large, et en travers, passe ton chemin !

 

Pour bien comprendre les propos de nos deux protagonistes :

1° Des caractères gras de couleur bleue quand Victor s'adresse à Mirabelle

2° Une police des plus classiques quand Mirabelle s'adresse à Victor

 

Sur ce, bonne lecture !

 

Un Mot Au Vol ?

Papotage Archivé

Opinion


Et si vous nous faisiez part de votre opinion ?


Victor mène l'enquête.

Parce que Mirabelle se le demande !




personnes ont écouté la conversation entre Mirabelle et Victor depuis leur rencontre.


Aujourd'hui, à :

il y a personne(s) qui papote(nt) avec Mirabelle et Victor.


La requête de Victor :

  • Parce que Mirabelle et moi-même aimons beaucoup de gens... Allez donc jeter un coup d'oeil à notre tour de tables !
 

Nos recommandations :

  • Un clic et vous y êtes... Si vous souhaitez quelques conseils pour guider votre lecture, bien entendu !



Lexique IUFMesque à l'usage des non-initiés :

  • Mirabelle, dans son infinie bonté, a daigné me proposer (ainsi qu'à toi, ô lecteur non affilié à l'Education Nationale !) un lexique de rattrapage, sensé me donner les repères indispensables à la compréhension de deux rubriques.


2 mai 2006 2 02 /05 /mai /2006 00:00

Mon cher Victor,

Aujourd'hui, un article un peu particulier. Ahh !! Tout d'abord, dis moi : qui est cette charmante jeune femme sur la photo ? Je n'en sais strictement rien, et tu devrais peu t'en soucier, mon Victor ! Petit coquinou, va ! Je suis attentif à ton article, c'est tout... Alors écoute-moi un petit peu, cela changera ! Tu es d'une mauvaise foi terrible... C'est que je n'aime pas quand tu te comportes comme le commun des mortels ! Allez, excuse-moi... Et viens-en au fait !

Précisons d'abord - pour les distraits qui n'ont pas remarqué la photo en haut à gauche de l'écran - que la blonde de cet article, là, à son ordinateur, lascivement allongée, féminine jusqu'au bout de ses talons aiguilles, ce n'est pas moi. Eh non, messieurs ! Je suis légèrement moins... apprêtée ! Et de toute façon, là n'était pas le sujet de mon article. J'ai évoqué précedemment avec toi, mon Victor, ma décision de "lever le pied" en ce qui concerne mon existence sur la blogosphère. Eh bien figure-toi que je ne peux m'empêcher de faire un tour régulièrement sur mon administrateur, le coeur battant, en me disant que j'aurais peut être des commentaires de mes lecteurs préférés ! Il semblerait que je sois atteinte de la fièvre blogueuse. La fièvre blogueuse ?

La fièvre blogueuse atteint  tous les nouveaux accros de la blogosphère, qui sont encore tout émerveillés des prouesses de la technologie : mettre un sondage sur son site, afficher ou non des commentaires, insérer des photographies... Etre très fiere de soi quand on visualise son aperçu, alors qu'au fond, on a juste écrit quelques lignes ! C'est moi, tout ça, vois-tu, mon Victor !

J'aime tellement écrire. Je ne suis plus que fébrilité quand je rédige un article. Tout se bouscule dans mon esprit. Mes doigts ne courent jamais assez vite sur les touches. Je suis dans un état second. Ou je reste à ne rien écrire, à contempler tout autour de moi. Le temps suspend son vol. Je ne réfléchis même pas. C'est comme si je me laissais... imprégner. Par quoi ? Je ne sais pas. Par l'atmosphère. L'inspiration. Et ne pas savoir entretient ma fascination pour l'écriture.

A la moindre petite chose quotidienne qui me semble interessante, je me dis : "tiens, il faut que je le note, j'ai bien envie d'en parler sur mon blog.". Certains commentaires m'interpellent, me font réfléchir. Me donnent de nouvelles idées. J'ai l'impression que chaque blog est en interaction avec les autres. Qu'ils sont des satellites gravitant autour de la même étoile. Ca me fascine... J'étais pourtant assez méfiante vis à vis des blogs. Cette façon parfois indécente qu'ont les gens de raconter leurs vies, ce côté voyeur qu'on a tous plus ou moins... Et puis je me suis aperçue, grâce au blog de mon amie Camille, que bloguer, c'est entrer dans un monde parallèle. Où l'on est libre de manipuler la réalité. Et j'aime cette idée de manipulation.

J'ai commencé à m'imaginer en grande conversation avec toi, mon Victor. Et il me semble aujourd'hui, que je te connais mieux. Je sursaute, en cours d'histoire-géographie, quand notre formateur évoque les "pamphlets républicains de Victor Hugo au XIXème siècle". Je me surprends à penser : "Mais il parle de mon Totor, là !" Et j'ai presque envie de lever la main pour faire remarquer que je le connais, moi, Victor, et intimement, s'il-vous-plaît ! C'est peut être ça, aussi, la fièvre blogueuse. Discuter avec quelqu'un, blogueur réel ou personnage illustre. J'aime vraiment parler avec toi, tu sais, Victor... Moi qui suis du genre torturé, à me poser des questions sur tout (et parfois sur n'importe quoi, il faut bien le dire), tu m'apaises. Tu me fais du bien. Bien sûr, on m'a souvent dit : "tu n'es pas un peu folle, de parler avec Victor Hugo ?". Si. Je suis peut être folle. L'effet de la fièvre blogueuse sans aucun doute. Mais si cela peut me permettre de me sentir mieux, d'écrire régulièrement (j'avais perdu un peu la main ces derniers temps...), d'entretenir mes vieux rêves de livres et de publication, alors j'espère qu'il n'existera jamais de vaccin contre cette drôle de fièvre...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BlancheFabret61 10/08/2007 18:52

Grâce à Christophe voilà que je découvre encore un blog passionnant...mais comment vais-je faire pour les visiter tous,ceux de favoris,dont la liste ne cesse d'allonger...pour leur accorder le temps nécessaire à des lectures passionnantes (y compris les coms ) ?..je suppose qu'il va me falloir ne plus dormir la nuit ,parce que le jour n'y suffira pas ! Je suis une accro de la blogosphère...

Mirabelle 13/08/2007 17:55

Plus on en découvre, plus il faut y passer de temps, c'est sûr !!! C'est là qu'on s'aperçoit que cela demande beaucoup d'organisation et de planification pour pouvoir rendre visite à tous les blogs que nous apprécions ! Il faudrait faire un emploi du temps sur la semaine, n'est-ce pas, et minuter les passages pour être tout à fait équitable ! ;-)

ellalie 04/04/2006 08:24

Les addictions évoluent avec la technologie !

Mirabelle 04/04/2006 08:42

- Apparamment oui ! Je ne sais pas si tout le monde est comme ça, mais alors Mirabelle, avec son blog et ses machins, elle semble quand même assez hypnotisée !
Bon, d'accord, c'est vrai, j'aime bien bloguer. J'aime recevoir des commentaires et y répondre. J'aime aussi surfer sur mes blogs préférés... Mais je ne passe pas ma vie à bloguer non plus, Victor, je te rassure !

poussinnette 02/04/2006 03:39

j'ai moi aussi la fièvre bloggeuse, et comme toi mirabelle je "check" régulièrement mes mails histoire de voir si un lecteur ou lectrice a laissé un petit commentaire sur un chapitre de ma vie ;)

Mirabelle 02/04/2006 09:13

Eh oui... C'est fou comme on aime ça, les commentaires ! Il y en a pour qui c'est le blog rank, pour moi, c'est les commentaires !

Kimberley II 01/04/2006 18:36

Fièvre du blog qui n'est rien en comparaison à celle du forum !

Mirabelle 01/04/2006 18:42

Eh bien, je ne suis pas encore atteinte de la fièvre du forum : comme tu as pu le remarquer, j'ai souvent du retard dans mon fil ! ;-)

ma2thieu 01/04/2006 14:49

Je me suis, moi aussi,laissé prendre au jeu, je dois l'avouer. Je cherche très souvent la journée, sur la route, n'importe où des sujets qui pourraient intéresser les gens autour de moi.J'avoue que j'aime bien te lire et savoir ce que tu penses de tel ou tel sujet. Ton avis sur tout et rien. Dès ton concours passé (et réussi), j'espère que tu pourras te consacrer à cette passion de l'écriture. Si ce n'est pour être publié, au moins pour ton plaisir!

Mirabelle 01/04/2006 14:53

J'espère aussi, car je reprends vraiment des réflexes d'écriture et cela m'avait beaucoup manqué. Mais le concours m'occupe beaucoup, je me sens assez limitée à cause de ça. Cela m'embête de ne pas pouvoir consacrer tout mon temps à l'écriture mais j'espère pouvoir m'y remettre dès le concours en poche ! :D